Publié

Le directeur de Bombardier Suisse défend le nouveau train à deux étages

Un train FV-Dosto au départ de Zurich, en février 2018. [ENNIO LEANZA - KEYSTONE]
Le directeur de Bombardier Suisse défend le train à deux étages FV-Dosto / Le Journal horaire / 50 sec. / le 18 janvier 2019
Stéphane Wettstein, le directeur de Bombardier suisse, répond vendredi aux critiques formulées il y a une semaine par les CFF à l'égard du nouveau train à deux étages FV-Dosto.

"Le FV-Dosto n'est pas un train défaillant. C'est un centre de données mobile avec de nombreuses innovations qui fonctionnent bien", plaide Stéphane Wettstein dans les pages des journaux du groupe CH Media. Et de résumer: "c'est un bon train moderne".

Le directeur reconnaît que les problèmes - "pas gravissimes" - qui concernent principalement les portes et les marches électriques coulissantes sont "énervants", mais n'affectent pas la sécurité. "Tous ces problèmes peuvent être résolus, mais il faut du temps", explique-t-il, soulignant que certains ajustements ne peuvent se faire qu'une fois le train introduit sur le réseau.

Il y a une semaine, les CFF ont fait savoir leur mécontentement via communiqué parlant d'une "fiabilité insatisfaisante" des douze rames à deux étages livrées après un mois de service régulier sur la ligne InterRegio Bâle-Zurich-St-Gall-Coire. Ils pointaient des lacunes persistantes responsables à maintes reprises d'annulations et de retards de trains.

ats/pym

Publié

Le plus gros contrat

Soixante-deux FV-Dosto destinés aux grandes lignes ont été commandés à Bombardier en 2010 par les CFF pour 1,9 milliard de francs. Il s'agit du plus gros contrat de l'histoire du rail. Les livraisons auraient dû intervenir dès 2013.