Modifié le 13 janvier 2019 à 21:04

Les nouveaux trains à deux étages des CFF tournent au fiasco financier

Trains Bombardier: un conseiller national dévoile les pénalités secrètes réclamées au constructeur pour le retard.
Trains Bombardier: un conseiller national dévoile les pénalités secrètes réclamées au constructeur pour le retard. 19h30 / 3 min. / le 13 janvier 2019
Les nouveaux trains à deux étages FV-Dosto des CFF tourneraient au fiasco financier pour Bombardier. Le constructeur canadien doit payer 500'000 francs par train et par semaine de retard, affirme le conseiller national Ulrich Giezendanner dans le SonntagsBlick.

Le nouveau train ne tient en outre pas ses promesses en matière de consommation d'énergie et une amende serait exigible pour les secousses ressenties dans les rames, précise le journal dominical. Le montant des dommages et intérêts avoisinerait 600 millions de francs.

Contacté par la RTS après les déclarations de l'UDC argovien, membre de la commission fédérale des transports, les CFF ne confirment ni n'infirment rien, se bornant à une courte réponse: "Bombardier et les CFF ont convenu de ne pas divulguer le montant des pénalités."

Retards et annulations

Après un mois de service régulier, les FV-Dosto auraient provoqué beaucoup de mécontentement parmi les usagers des CFF, en raison notamment d'un manque de fiabilité, provoquant retards et annulations de trains. Les douze rames mises en service en décembre ne circulent que sur la ligne InterRegio Bâle-Zurich-St-Gall-Coire.

Un total de 59 FV-Dosto destinés aux grandes lignes ont été commandés à Bombardier en 2010 par les CFF pour 1,9 milliard de francs. Il s'agit du plus gros contrat de l'histoire du rail et les livraisons auraient dû intervenir dès 2013. Mais les soucis ont commencé il y a plus de six ans avec des couacs dès la phase de tests.

Bombardier, qui a déjà offert trois trains supplémentaires en guise de dédommagement avait, juste avant Noël, déclaré que la mise en service d’une rame était toujours un moment compliqué et que les problèmes allaient être réglés…

>> Les précisions de Loïs Siggen Lopez dans le 12h45:

Retard de livraison des trains Bombardier: l'éclairage de Loïs Siggen Lopez.
12h45 - Publié le 13 janvier 2019

"Trop ambitieux" pour Olivier Français

Interrogé dimanche soir dans Forum, le conseiller aux Etats Olivier Français (PLR/VD), membre de la commission des transports, a estimé que le projet des CFF avait sûrement été "trop ambitieux", tant du point de vue des nouvelles technologies devant équiper les trains, qu'en ce qui concerne les délais qui avaient été promis.

Olivier Français a fait part de ses inquiétudes pour les employés de Bombardier et pour les clients. "Aujourd'hui il y a un déficit dans les trains qui devraient être mis à disposition (...) en particulier en Suisse romande, et c'est très dommageable pour nous tous."

Recours déposé au Tribunal fédéral contre les nouveaux trains des CFF.
Ennio Leanza - KEYSTONE
Forum - Publié le 13 janvier 2019

boi avec ats

Publié le 13 janvier 2019 à 14:08 - Modifié le 13 janvier 2019 à 21:04