Modifié

Simonetta Sommaruga accède à "un grand dicastère aux défis énormes"

Simonetta Sommaruga reprend les rênes du DETEC. [Peter Schneider - Keystone]
Répartition des départements fédéraux: interview de Simonetta Sommaruga / Forum / 6 min. / le 10 décembre 2018
La conseillère fédérale socialiste Simonetta Sommaruga savoure son accession aux infrastructures (DETEC): "Un grand département aux défis énormes" où l'on prend "des décisions importantes pour les générations futures".

Après huit années en charge du Département fédéral de justice et police (DFJP), où elle estime avoir réalisé beaucoup de projets, notamment l'accélération des procédures d'asile ou la modernisation du droit de la famille, Simonetta Sommaruga avait envie de faire bouger les choses dans un autre dicastère.

Et c'est dorénavant au chevet de l'Environnement, des Transports, de l’Energie et de la Communication - le DETEC - qu'elle posera ses valises de ministre: "C'est aussi un peu mes racines", explique-t-elle lundi dans l'émission Forum. "Au Parlement j'ai été pendant onze ans dans la commission de l'énergie, de l'environnement et du climat. Et je suis très contente de continuer ce travail-là".

>> Lire: Quatre départements changent de mains au Conseil fédéral

Des décisions importantes pour les générations futures

La conseillère fédérale compte bien surfer sur la vague positive qu'elle connaît depuis quelque temps: "J'ai fait mon travail avec passion au DFJP. Le Conseil fédéral a gagné quatre votations de suite contre l'UDC et la population a aussi beaucoup soutenu notre travail et nos positions."

Et ça ne sera pas plus tranquille au DETEC, même si Doris Leuthard a déjà mené à bien de grands dossiers sur les fonds routiers ou ferrovaires. "C'est un grand département et les défis sont énormes. Mais bien sûr c’est différent, il s'agit d'un département où l'on fait beaucoup de choses pour la cohésion du pays, de notre population. Je pense aux CFF, à la Poste, à la politique des médias. On prend des décisions au DETEC qui ne sont pas importantes seulement pour notre génération, mais aussi pour nos enfants ou nos petits-enfants et je me réjouis de faire partie de ces décisions", explique-t-elle, relevant encore la nécessité de mettre en oeuvre la stratégie sur l'énergie et l'importante question du climat pour la Suisse.

"Une envie de travailler bien ensemble" au Conseil fédéral

Simonetta Sommaruga salue enfin la dynamique positive du Conseil fédéral nouvelle formule. Une dynamique nullement entachée par le vote nécessaire pour attribuer les départements de Karin Keller-Sutter et de Viola Amherd: "Ce n'est pas la première fois que cela arrive. Il ne faut pas surestimer ce vote. J’ai senti chez tous les membres du gouvernement une volonté, une envie de travailler bien ensemble", conclut-elle.

Propos recueillis par Pietro Bugnon et Renaud Malik

Adaptation web: Jérôme Zimmermann

Publié Modifié