Publié le 09 décembre 2018 à 21:58

Le smartphone au volant, nouveau fléau de la route

Comment lutter contre le fléau du smartphone au volant ? Les explications de Raphaël Guillet
Comment lutter contre le fléau du smartphone au volant ? Les explications de Raphaël Guillet Mise au Point / 3 min. / le 09 décembre 2018
Le phénomène est toujours plus inquiétant en Suisse romande: chaque jour, des centaines d’automobilistes quittent la route des yeux pour plonger le regard sur l’écran de leur smartphone, créant des dangers supplémentaires.

Le Bureau de Prévention des accidents constate que 1111 personnes ont été grièvement ou mortellement blessées en 2017 par la faute d’usagers de la route inattentifs ou distraits, soit une moyenne de 3 accidents graves par jour.

Le smartphone au volant est une des causes principales de distraction sur la route. "L'inattention est même devenue la première cause d’accident grave en Suisse, avant la vitesse et l’alcool au volant", surenchérit Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police cantonale vaudoise: "A chaque push, à chaque alerte, les automobilistes vont naturellement consulter leur téléphone. C’est devenu un réflexe. Or il est difficile pour nous de combattre un réflexe."

La justice doit aussi s'adapter

La justice, aussi, doit s’adapter à l’évolution des moeurs et des technologies, estime en substance le procureur de La Chaux-de-Fonds. Nicolas Aubert représentait le Ministère public le 13 novembre dernier lors du procès en appel d’un automobiliste qui avait provoqué la mort d’un scootériste au Crêt-du-Locle (NE) le 1er septembre 2016.

Le jeune homme a été condamné à 2 ans de prison avec sursis. La famille de la victime estime que la justice s’est montrée beaucoup trop clémente: "Nous espérions un verdict qui serve d’exemple et de signal d’alerte à l’égard de ce phénomène de société qui n’a pas fini de provoquer des morts injustes et cruelles."

>> Lire aussi: Peine alourdie pour homicide par négligence après des SMS au volant

Raphaël Guillet/ebz

Publié le 09 décembre 2018 à 21:58