Modifié le 05 décembre 2018 à 21:08

La PLR Karin Keller-Sutter défendra les mesures d'accompagnement

Elections au conseil fédéral : l'interview et le portrait de Karin Keller-Sutter
Elections au conseil fédéral : l'interview et le portrait de Karin Keller-Sutter 19h30 / 5 min. / le 05 décembre 2018
Karin Keller-Sutter veut se battre pour l'intérêt général au Conseil fédéral. Interrogée sur le projet d'accord-cadre avec l'UE, la nouvelle conseillère fédérale PLR a insisté sur la nécessité de défendre les mesures d'accompagnement.

La protection des travailleurs doit être garantie et le niveau des salaires suisses doit être maintenu, a expliqué la Saint-Galloise à la presse.

Une votation sur l'accord-cadre ne pourrait être gagnée sans le soutien des syndicats, a-t-elle remarqué. Le Conseil fédéral se prononcera sans elle vendredi et la balle est dans son camp.

Plutôt qu'une politique féministe, la nouvelle élue a annoncé vouloir se battre aussi au gouvernement pour l'égalité des chances. L'Etat ne peut pas garantir que tout le monde arrive au même résultat, a-t-elle déclaré en invoquant son orientation libérale.

Consciente de l'ampleur de ses responsabilités

Karin Keller-Sutter s'est dite consciente de l'ampleur de ses nouvelles responsabilités et du fait que sa vie allait changer. Elle s'est réjouie que son élection et celle de Viola Amherd se soient déroulées de manière si sereine.

"C'est un grand soulagement et une grande joie de pouvoir commencer le travail", a-t-elle ajouté.

La nouvelle élue au Conseil fédéral a par ailleurs refusé de dire si elle avait un département spécifique en vue ou encore un département dont elle ne souhaiterait pas. Pour elle, "le Conseil fédéral choisira vendredi et le résultat sera accepté par tout le monde".

"La Suisse romande fait partie de mon identité"

Interrogée plus tôt dans la journée dans le cadre de l'émission Forum, Karin Keller Sutter a aussi évoqué la Suisse romande, région dans laquelle elle a étudiée, comme faisant partie de son identité: "J'avais 15 ans et demi quand j'ai débarqué à Neuchâtel, j'y ai passé 4 ans. C'était une partie importante de ma vie. Je suis attachée à Neuchâtel."

La nouvelle conseillère fédérale ajoute encore que "sous la coupole", on la décrit souvent comme "la romande la plus orientale".

>> Revoir le sujet du 19h30 qui brosse le portrait da la seconde femme PLR élue au Conseil fédéral:

Elections au conseil fédéral : la détermination de Karin Keller-Sutter a payé
19h30 - Publié le 05 décembre 2018


ther avec l'ats

Publié le 05 décembre 2018 à 15:46 - Modifié le 05 décembre 2018 à 21:08

Saint-Gall et la Suisse orientale exultent

Le canton de Saint-Gall et avec lui toute la Suisse orientale accueillent l'élection de Karin Keller-Sutter au Conseil fédéral dans la joie. Le PLR saint-gallois parle d'une "journée historique".

"Un grand bravo, Karin!", a adressé mercredi le gouvernement cantonal saint-gallois à Karin Keller-Sutter dans un communiqué après son triomphe à Berne. Cinq membres du Conseil d'Etat étaient présents dans les tribunes du Palais fédéral pour assister à son élection.

"Nous sommes très fiers que le canton de Saint-Gall et la Suisse orientale soient représentés au Conseil fédéral par une personnalité aussi profilée et compétente", écrit le président du PLR saint-gallois Raphael Frei. Et d'espérer que la Suisse orientale soit davantage prise en compte grâce à la nouvelle ministre.