Modifié le 22 novembre 2018 à 20:07

Ada Marra seule pour succéder à Géraldine Savary à la vice-présidence du PS

La conseillère nationale Ada Marra (PS-VD).
Ada Marra en passe de remplacer Géraldine Savary à la vice-présidence du PS Forum / 4 min. / le 22 novembre 2018
La conseillère nationale vaudoise Ada Marra a déposé sa candidature auprès du PS pour la vice-présidence du parti, a appris la RTS jeudi. Seule à viser ce poste, c'est donc elle qui devrait succéder à la démissionnaire Géraldine Savary.

"J'ai déposé ma candidature pour la vice-présidence du Parti socialiste Suisse", a indiqué Ada Marra à la RTS. Seule en lice, la conseillère nationale devrait selon toute vraisemblance être élue lors du congrès du PS à Brugg (AG), le 1er décembre prochain.

Elle succéderait ainsi à sa collègue Géraldine Savary, qui a annoncé sa démission au début novembre, à la suite de sa mise en cause pour des déplacements controversés en Sibérie et en Espagne, ainsi que pour sa proximité avec le milliardaire Frederik Paulsen.

>> Lire: Géraldine Savary ne se représentera pas aux élections fédérales en 2019

Le PS "satisfait"

Contacté, le parti se dit "très satisfait" de cette candidature ancrée à gauche. "C'est une femme compétente, avec une expérience solide sous la Coupole, qui gère les questions économiques sur lesquelles le PS a gagné en crédibilité ces dernières années"

Le profil d'Ada Marra, 45 ans, correspond en effet aux attentes de plusieurs cadres du parti - questionnés récemment par la RTS -  qui souhaitent une femme romande pour occuper ce poste. Car, disent-ils, tant le président du parti que le chef de groupe aux Parlement sont des hommes puisqu'il s'agit de Christian Levrat (FR) et de Roger Nordmann (VD).

Invité dans l'émission Forum de la RTS jeudi soir, ce dernier, conseiller national, s'est réjoui de la candidature d'Ada Marra. "C'est une personnalité de poids et elle respectée à Berne. C'est une immense chance pour notre parti", a assuré Roger Nordmann.

>> Lire: Le départ de Géraldine Savary de la vice-présidence du PS attise les convoitises

Combat pour la naturalisation facilitée

De nationalités suisse et italienne, Ada Marra a rejoint le PS en 1997 en tant que secrétaire générale. Elle a ensuite été élue au Grand Conseil vaudois en 2004, puis au Conseil national trois ans plus tard.

Son plus grand succès politique reste sans doute son initiative parlementaire pour la naturalisation facilitée pour la troisième génération, acceptée par 60,4% de la population en 2017 et entrée en vigueur en février dernier.

La Vaudoise a été classée 124e sur 246, dans une liste dressée par la SonntagsZeitung sur l'influence des parlementaires fédéraux. Elle figure en outre parmi les députés socialistes les plus à gauche dans un sondage publié en 2017 par l'institut Sotomo.

Mathieu Henderson et Pietro Bugnon

Ada Marra sera l'invitée de Romain Clivaz vendredi 23 novembre à 7h30 dans La Matinale

Publié le 22 novembre 2018 à 16:18 - Modifié le 22 novembre 2018 à 20:07

Mathias Reynard a préféré renoncer

Le Valaisan Mathias Reynard faisait partie des papables à la vice-présidence du PS, mais il a finalement préféré renoncer. "Si j'y étais allé, certains m'auraient dit que c'était la place d'une femme. Je ne voulais pas qu'on puisse me reprocher de prendre la place d'une femme", a-t-il déclaré jeudi soir dans l'émission Forum de la RTS.

"De plus, dans mon agenda, aujourd'hui, c'est presque plus simple pour moi de ne pas prendre cette vice-présidence. C'est un peu une pesée d'intérêts", a-t-il ajouté.