Modifié

Au Canada, Nestlé est accusé de pomper de l'eau malgré des permis expirés

Des bouteilles produites par Nestlé à Castrocielo, en Italie (image d'illustration). [Max Rossi - Reuters]
Des bouteilles produites par Nestlé à Castrocielo, en Italie (image d'illustration). [Max Rossi - Reuters]
L'eau mise en bouteille par Nestlé dans ses usines d'Erin et d'Aberfoyle, au Canada, serait extraite malgré l'expiration des permis délivrés à la société basée à Vevey (VD), rapporte Vice.

Plusieurs associations écologistes demandent au gouvernement d'interdire à Nestlé d'extraire l'eau, faute de permis valides. Entre les sites d'Erin et d'Aberfoyle, la firme pomperait quotidiennement 5 millions de litres, raconte Vice.

Nestlé, principal producteur d'eau en bouteille en Amérique du Nord, a expliqué devoir composer avec des récents changements législatifs en matière de gestion de l'eau. La province de l'Ontario a en effet imposé un moratoire sur les nouveaux permis liés à l'extraction d'eau minérale jusqu'en 2019.

Poursuite des opérations

La multinationale basée en Suisse a cependant indiqué à Vice "ne violer aucune règle", précisant que son droit de pomper légalement de l'eau demeurait "complètement intact".

Des dires confirmés par le porte-parole du gouvernement de la province, Gary Wheeler: "Même s'ils ont expiré, ces permis restent en vigueur et les opérations peuvent continuer jusqu'à ce que le ministère concerné rende sa décision sur la demande de renouvellement."

kg

Publié Modifié