Modifié le 30 juillet 2017

Des machines électroniques de vote manipulables en quelques minutes

Les machines électroniques de vote n'ont pas résisté longtemps aux hackers.
Les machines de vote électronique ont été mises à nu, et n'ont pas résisté longtemps. [Steve Marcus - Reuters]
La plus importante rencontre mondiale annuelle de hackers qui se tient actuellement à Las Vegas s'est attaquée aux machines électroniques de vote américaines. Les ordinateurs n'ont pas tenu longtemps face aux pirates.

L'édition 2017 de la convention Def Con s'est intéressée ce week-end à la fiabilité de machines de votes électronique, dont certaines sont utilisées dans les isoloirs aux Etats-Unis.

Une problématique grandissante au vue des soupçons d'ingérences lors des derniers processus électoraux américains.

Une trentaine d'équipements et de registres électroniques de scrutins ont été passés au crible par les hackers. Et le résultat n'est pas rassurant.

Nombreuses attaques, dont via wifi

Selon The Register, en moins de 90 minutes, les premières failles sont apparues, montrant des systèmes vulnérables.

Tournant parfois encore sous Windows XP, dont le support n'est plus géré par Microsoft depuis avril 2014, des machines - et donc des votes - ont pu être manipulés à plusieurs reprises. Certains systèmes ont même été pénétrés à distance via wifi.

Même si certaines des ces intrusions auraient pu être détectées, la facilité avec laquelle des failles ont été découvertes devrait tirer la sonnette d'alarme, conclut The Register.

>> Une machine de vote a même été forcée à diffuser de la musique:

mre

Publié le 30 juillet 2017 - Modifié le 30 juillet 2017