Modifié le 13 janvier 2017

Messages et appels WhatsApp "privés" pourraient être consultés par Facebook

Les messages échangés par les utilisateurs de WhatsApp pourraient être interceptés par des intermédiaires.
Les messages échangés par les utilisateurs de WhatsApp pourraient être interceptés par des intermédiaires. [Jaap Arriens - NurPhoto]
Une faille dans le service de messagerie instantanée WhatsApp pourrait être utilisée par Facebook, à qui appartient l'application, pour avoir accès aux messages et appels "privés" des utilisateurs.

"Le chiffrement de bout en bout garantit que seuls vous et la personne avec qui vous communiquez pouvez lire ce qui est envoyé", indique le service de messagerie instantanée sur son site internet.

Or, de nouvelles recherches montrent que Facebook, à qui appartient WhatsApp, mais aussi des tiers et des agences gouvernementales peuvent en réalité consulter ces messages que les utilisateurs pensent privés, révèle vendredi le Guardian.

"Porte dérobée"

Le chiffrement de bout en bout de WhatsApp repose sur un système de clés de sécurité uniques qui éviterait l'interception de données par des intermédiaires. Toutefois, WhatsApp aurait la capacité de modifier le cryptage via un système de double diffusion des messages.

Grâce à cette "porte dérobée", WhatsApp pourrait divulguer des données à la demande d'une agence gouvernementale, avertit le chercheur en cryptographie et sécurité à l'Université de Berkeley Tobias Boelter, à l'origine de cette découverte.

rens

Publié le 13 janvier 2017 - Modifié le 13 janvier 2017