Modifié le 03 mars 2016 à 12:30

Aux Etats-Unis, pic des recherches Google sur l'émigration au Canada

Pour The Telegraph, il ne fait aucun doute que le succès de Donald Trump lors du "Super Tuesday" est à l'origine de la hausse des requêtes sur l'immigration au Canada.
Pour The Telegraph, il ne fait aucun doute que le succès de Donald Trump lors du "Super Tuesday" est à l'origine de la hausse des requêtes sur l'immigration au Canada. [Scott Audette - Reuters]
Le nombre de requêtes sur "comment émigrer au Canada" a atteint un pic ces derniers jours, a indiqué mercredi le moteur de recherche américain Google. Pour les médias, les récents succès de Donald Trump n'y sont pas étrangers.

Aux Etats-Unis, le nombre de recherches Google relatives à l'émigration au Canada a littéralement bondi depuis mercredi à l'aube. Alors que des requêtes du type "émigrer au Canada" ou "comment émigrer au Canada" plafonnaient en moyenne à une vingtaine d'occurences par heure mardi encore, Google Trends en a dénombré jusqu'à plus de 300 tôt jeudi matin.

L'évolution des requêtes au cours de la semaine écoulée.
L'évolution des requêtes au cours de la semaine écoulée. [DR]

Cette augmentation a d'abord été mise en lumière sur Twitter par Simon Rogers, éditeur data chez Google.

"Les recherches 'comment puis-je émigrer au Canada' sur Google ont grimpé de 350% au cours des quatre dernières heures."

Dans un tweet, Google Trends a même souligné qu'il s'agissait d'un record depuis 2004.

Pour le quotidien britannique The Telegraph, ce pic "est très vraisemblablement corrélé" aux récents succès du candidat républicain Donald Trump. Et de souligner que les requêtes ont commencé à bondir "dans les heures qui ont suivi la victoire de (...) Donald Trump dans sept Etats lors du Super Tuesday mercredi".

>> Lire aussi : Une île canadienne veut être un refuge pour les Américains fuyant Trump

ptur

Publié le 03 mars 2016 à 11:38 - Modifié le 03 mars 2016 à 12:30

Une situation commune

La BBC rappelle que des pics de requêtes de ce type se constatent "presque à chaque fois que les Etats-Unis élisent un nouveau président". Mais les deux élections de Barack Obama (en novembre 2008 et 2012) "n'ont jamais égalé celles de George W.Bush" (en novembre 2000 et 2004, seule l'année 2004 est visible sur ce graphique).



Et d'ajouter que "les menaces d'émigration ou de sécession proférées par les Américains sont au moins aussi vieilles qu'internet".