Modifié

Plainte contre les autorités qui laissent Nestlé siphonner l'eau en Californie

Plusieurs manifestations se sont déroulées au printemps devant les sites d'embouteillage de Nestlé. [FREDERIC J. BROWN - AFP]
Plusieurs manifestations se sont déroulées au printemps devant les sites d'embouteillage de Nestlé. [FREDERIC J. BROWN - AFP]
Trois organisations de défense de l'environnement ont porté plainte mardi contre le Service américain des Forêts qui laisse Nestlé pomper l'eau d'une forêt nationale en Californie sans autorisation.

Selon Story of Stuff, Center for Biological Diversity et Courage Campaign Institute, le permis que détient Nestlé pour pomper l'eau du parc national de San Bernardino a expiré en... 1988.

Elles jugent "inexcusable" la passivité des autorités "qui permettent le pompage sans permis année après année et qui n'ont fait aucune étude de l'impact sur la faune et la flore", rapporte le journal laweekly.com. Après plusieurs manifestations en avril, le Service des Forêts avait pourtant annoncé faire une priorité de son examen des autorisations expirées de Nestlé.

Renouvellement en cours

Un porte-parole du département a indiqué à LA Weekly que le processus de renouvellement du permis était en cours.

Nestlé, principal producteur d'eau en bouteille aux Etats-Unis, avait indiqué au printemps vouloir coopérer avec les autorités pour renouveler ces autorisations. Outre l'eau de la forêt de San Bernardino, le groupe exploite une dizaine de sources en Californie.

vtom

Publié Modifié

Nappes très basses suite à la sécheresse

Les organisations s'inquiètent du niveau très bas des nappes phréatiques en raison de la sécheresse.

Selon elles, Nestlé paie seulement 524 dollars par an pour pomper quelque 100 millions de litres chaque année de la forêt nationale de San Bernardino.

La forêt de San Bernardino en Californie