Publié

Tollé autour d'un diplomate saoudien au Conseil des droits de l'homme

Simulacre d'une exécution lors d'une manifestation contre les décapitations auxquelles procède le royaume saoudien. [Reuters]
Simulacre d'une exécution lors d'une manifestation contre les décapitations auxquelles procède le royaume saoudien. [Reuters]
La nomination de l'ambassadeur d'Arabie saoudite à un panel du Conseil des droits de l'homme fait polémique alors que la monarchie bafoue régulièrement les droits de l'homme, dénoncent les ONG.

Faisal bin Hassan Trad, l’ambassadeur de l’Arabie saoudite au siège genevois de l'ONU, a été nommé à la tête d'un panel d'experts indépendants pour le Conseil des droits de l'homme des Nations unies, selon l'ONG UN Watch.

Le journal The Independent indique que le diplomate saoudien a un rôle central, dans la mesure où il peut sélectionner les experts pour les mandats de surveillance des droits de l'homme de l'ONU.

Nombreuses violations des droits de l'homme

Cette nomination intervient alors que l'Arabie saoudite a annoncé recruter huit nouveaux bourreaux pour faire face à ce qu'Amnesty International a appelé une "hausse record macabre" d'exécution dans la monarchie théocratique, rapporte le journal britannique. 

Le directeur de UN Watch a lui jugé cette nomination "scandaleuse", jugeant que l'Arabie saoudite avait "le pire bilan au monde en matière de liberté religieuse, de droits des femmes" ainsi que de liberté d'expression.

mac

Publié