Modifié le 05 janvier 2015 à 14:36

Du Cachemire à la Crimée, Google Maps et sa vision différenciée du monde

Le Jammu-et-Cachemire est un Etat indien, dont une partie est revendiquée par le Pakistan et une autre est occupée par la Chine. A gauche, Google Maps en Inde; à droite, ce que voient les autres utilisateurs.
Des différences marquées en fonction de la situation géographique. [ - ]
Lorsqu'il doit délimiter les frontières de territoires disputés comme le Cachemire, la Crimée ou certains archipels, le service de cartographie Google Maps propose des cartes différentes en fonction du lieu de connexion.

Comment représenter un monde dont les visions divergent? Confronté à la difficulté de délimiter les frontières de territoires disputés, Google Maps a sa solution: adapter ses cartes au lieu de connexion.

Cette vision différenciée du monde a déjà fait l'objet d'une polémique au printemps, en plein conflit pour le contrôle de la Crimée: sur Google Maps, la péninsule apparaît aux internautes russes comme rattachée à leur pays, alors qu'elle est considérée ailleurs dans le monde comme un territoire ukrainien occupé. (écouter ci-contre).

Le site OpenNews a réuni d'autres exemples notables à voir ci-dessous. De son côté, Google assume, affirmant se conformer aux lois locales et permettre ainsi à chacun de se "faire sa propre opinion sur les contentieux géopolitiques".

L'Askai Chin

L'Arunachal Pradesh

Le Bhoutan

Le Jammu-et-Cachemire

L'Azad Cachemire

La Crimée

La vallée de Shaksgam

ptur

Publié le 05 janvier 2015 à 12:41 - Modifié le 05 janvier 2015 à 14:36