Modifié

Plus d'un tiers des parlementaires suisses sont sur Twitter

Le conseiller national et président du PDC Christophe Darbellay compte près de 4'000 abonnés. [Alessandro della Valle - Keystone]
Le conseiller national et président du PDC Christophe Darbellay compte près de 4'000 abonnés. [Alessandro della Valle - Keystone]
Une infographie de la Neue Zürcher Zeitung met en lumière l'utilisation du réseau social par les parlementaires suisses. Premier parti de Suisse, l'UDC compte ainsi le moins d'adeptes de Twitter.

Sur les 246 parlementaires suisses, 92 ont un compte Twitter identifiable utilisé au moins une fois, a indiqué lundi la Neue Zürcher Zeitung (NZZ). Les différences dans l'utilisation du réseau social sont marquées suivant les partis. Si plus d'un élu socialiste sur deux tweete, seul un UDC sur cinq fait de même.

L'infographie de la NZZ. [Neue Zürcher Zeitung]L'infographie de la NZZ. [Neue Zürcher Zeitung]En outre, 47% des Verts, 41% des PDC et 27% des parlementaires PLR sont présents sur Twitter, selon la NZZ.

Cédric Wermuth est le plus suivi

L'élu le plus populaire sur le réseau social est Cédric Wermuth (PS/AG), suivi par près de 20'000 personnes, avec qui il a partagé plus de 3000 tweets. Vient ensuite Natalie Rickli (UDC/ZH), qui compte quelque 12'000 abonnés et plus de mille tweets.

Par ailleurs, Stefan Müller-Altermatt (PDC/SO), qui suit 76 de ses collègues, a le meilleur réseau au sein du Conseil national. Ce dernier s'est félicité sur le réseau social d'être le mieux connecté... "au moins sur Twitter".

mac

Publié Modifié

Relations entre parlementaires en lumière

L'infographie de la NZZ montre également les relations entre les parlementaires sur Twitter.

Certains élus ne suivent que les parlementaires de leur propre parti. D'autres, à l'image d'Oskar Freysinger, ne sont même pas abonnés à leurs collègues de parti, observe le quotidien alémanique.

Augmentation de 50% en deux ans

En août 2012, une enquête de la RTS révélait que seuls 60 des 246 parlementaires d'alors possédaient un compte Twitter, soit un petit quart des Chambres fédérales. Les comptes d'élus suisses sur le réseau social ont donc crû de 50% en deux ans.

Les différences entre les partis étaient les mêmes en 2012 déjà. Le PS était le plus présent sur le réseau avec 35% de ses élus connectés, tandis que seuls 7 parlementaires UDC possédaient un compte, soit 12%. Les Verts affichaient 29% d'élus connectés, le PLR 27% et le PDC 23%.

Quant aux parlementaires les plus influents sur Twitter, Natalie Rickli a vu son nombre d'abonnés doubler en deux ans, tandis que ceux de Cédric Wermuth sont quatre fois plus nombreux qu'en août 2012.