Modifié le 27 août 2014 à 16:52

Zara retire de la vente un vêtement pour enfants rappelant la Shoah

Le vêtement était en vente pour 25,95 francs sur le site suisse de Zara, avant d'être retiré.
Le vêtement était en vente pour 25,95 francs sur le site suisse de Zara, avant d'être retiré. [ - ]
Zara a retiré mercredi de ses magasins un pull pour enfants orné d'une étoile jaune, rappelant les habits des déportés juifs durant la Seconde Guerre mondiale.

Suite à la polémique déclenchée par la mise en vente d'un vêtement pour enfants évoquant les habits de juifs déportés dans les camps de concentration durant la Seconde Guerre mondiale, Zara a décidé mercredi de retirer cet article de ses magasins.

Inditex, maison mère de la marque espagnole, a assuré à la RTS que "le design était uniquement inspiré des étoiles de shérifs dans les films de western". La marinière n'a été disponible que quelques heures sur la boutique en ligne de Zara.

L'acteur italien Roberto Begnini dans "La vie est belle" dans le rôle d'un détenu de camp de concentration.
L'acteur italien Roberto Begnini dans "La vie est belle" dans le rôle d'un détenu de camp de concentration. [ - ]
"C'est tout à fait déplorable"

Ce pull rayé bleu et blanc, avec une étoile jaune, "rappelle clairement l'habit des déportés. Il n'y a pour moi aucune ambiguïté", a déclaré à la RTS Johanne Gurfinkiel, secrétaire général de la CICAD, association luttant contre l'antisémitisme.

"Si c'est comme ça que Zara entend se faire de la publicité, c'est tout à fait déplorable. Mais je ne sais pas si je dois déplorer la mise en vente de ce vêtement ou le niveau d'inculture de toute la chaîne de production de Zara", a-t-il souligné, ajoutant que la CICAD n'entendait pas déposer plainte.

moha/mre

Publié le 27 août 2014 à 11:27 - Modifié le 27 août 2014 à 16:52

Les excuses de Zara

Face au tollé provoqué mercredi par la mise en vente du pyjama, Zara s'est fendue d'excuses.

"Le design original est inspiré des étoiles de shérif des westerns américains, souvent dorées et à six branches", a fait valoir une porte-parole de l'entreprise. "Le design original n'a rien à voir avec les connotations qui y ont été associées".

"Nous comprenons qu'il existe une sensibilité à ce sujet, et bien entendu nous nous excusons auprès de nos clients", a-t-elle toutefois indiqué.

Le précédent de 2007

Zara avait déjà retiré en urgence en 2007 un sac à main en toile sur lequel était brodé une svastika, symbole utilisé par le nazisme.

La chaîne avait expliqué à l'époque que le sac provenait d'un fournisseur externe, et que la croix n'avait pas été repérée par ses équipes.