Modifié

La Russie avait mis en garde les Etats-Unis sur les risques en Ukraine

L'OTAN veut renforcer sa présence dans l'est de l'Europe
L'OTAN veut renforcer sa présence dans l'est de l'Europe
Un câble diffusé par Wikileaks mardi révèle qu'en 2008 déjà, la Russie voyait comme une "menace militaire potentielle" l'éventuelle adhésion de l'Ukraine à l'Otan.

Les Etats-Unis connaissaient la sensibilité de la situation en Ukraine, révèle un câble daté du 1er février 2008 et diffusé mardi par Wikileaks.

La Russie s'est fermement opposée à l'annonce de la mise en place d'un plan d'action de l'Ukraine pour adhérer à l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (Otan) lors du sommet de Bucarest, rapporte l'ambassadeur américain à Moscou, William J. Burns.

"Menace militaire potentielle"

Selon le document, le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov voit même un élargissement à la Géorgie et à l'Ukraine comme une "menace militaire potentielle pour la Russie".

Le chef de la diplomatie russe mettait notamment en garde contre un risque de scission en Ukraine menant à des violences, voire à une guerre civile, ce qui forcerait la Russie à décider d'intervenir.

L'adhésion de l'Ukraine à l'Otan pourrait en outre avoir un impact majeur sur l'industrie russe de la défense, les relations familiales russo-ukrainiennes et les relations bilatérales en général, estime-t-il.

jgal

Publié Modifié

Les relations entre l'Ukraine et l'Otan

L'Ukraine est liée par un partenariat spécifique à l'Otan. C'est à ce titre que les pays membres ont renforcé la coopération avec Kiev après les événements en Crimée, réaffirmant leur soutien à la souveraineté de l'Ukraine et à son intégrité territoriale.

Si l'Otan soutient toute une série d'initiatives en Ukraine, l'Ukraine a aussi contribué aux missions de l'Otan en Afghanistan et au Kosovo. Elle est devenue en 2013 le premier pays à participer à Ocean Shield, l'opération de lutte contre la piraterie dirigée par l'Otan.