Modifié

Pour la NSA, la Suisse est un "allié fiable" des Etats-Unis

La Suisse se trouve dans le même groupe que l'Allemagne, la France, l'Espagne ou encore l'Italie. [RTS]
La Suisse se trouve dans le même groupe que l'Allemagne, la France, l'Espagne ou encore l'Italie. [RTS]
La Suisse fait partie des pays qui coopèrent avec la NSA, d'après un document publié mercredi par El Mundo, qui classe les alliés de l'agence de renseignement américaine sur différents niveaux.

Fourni par l'ex-agent Edward Snowden, un document secret publié par le quotidien espagnol El Mundo mercredi révèle la liste des gouvernements qui coopèrent avec l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA). Dans cette longue liste figure notamment la Suisse.

Le document classe les pays en quatre niveaux de coopération. La Suisse figure dans le deuxième niveau ("B"), où figurent 19 autres pays, tous européens, à l'exception du Japon et de la Corée du Sud.

"Alliés fiables"

A ce niveau de coopération, la NSA doit "soigneusement évaluer toute coopération avec ces pays", selon le document qui avance différents critères. Ces Etats "ne doivent pas avoir de programmes d'attaques informatiques contre les Etats-Unis ou leurs intérêts (...), doivent être des alliés fiables et doivent être en mesure de protéger des informations classifiées fournies par les Etats-Unis", poursuit le document.

Ce dernier décrit aussi les types d'opérations et d'informations qui sont partagées entre les Etats-Unis et ces pays.

Les Anglo-Saxons les plus proches

Du côté du plus haut niveau de coopération, le niveau A, figurent l'Australie, la Grande-Bretagne, le Canada et la Nouvelle-Zélande.

Ces révélations surviennent au lendemain des accusations du patron de la NSA, qui affirme que ce sont les services de renseignement européens qui auraient collecté des données téléphoniques en Europe. Lire: Les services secrets français et espagnols auraient aidé la NSA

A voir, la carte détaillée du scandale:


Afficher Prism: le scandale de l'espionnage sur une carte sur une carte plus grande

vtom

Publié Modifié

"La Suisse ne collabore pas avec la NSA"

Interrogé sur les relations de la Suisse avec l'Agence de sécurité nationale (NSA) américaine, le président de la Confédération, Ueli Maurer, a répété dans l'émission Forum de la RTS mercredi que "la Suisse ne collabore pas avec la NSA, ni ne transmet des données concernant des politiciens."

Précisant que la collaboration avec les services secrets américains "se limite à la lutte contre le terrorisme," d'après lui.