Modifié

La NSA impliquée dans les assassinats menés par les drones de la CIA

Un drone se pose sur un porte-avions de l'US Navy. [Steve Helber - Keystone]
Un drone se pose sur un porte-avions de l'US Navy. [Steve Helber - Keystone]
De nouveaux documents fournis par Edward Snowden révèlent l'implication de la NSA dans les attaques par drones de la CIA en dehors des Etats-Unis grâce à son vaste réseau de collecte de données.

L'Agence nationale de sécurité américaine (NSA) joue un rôle important dans le programme d'assassinats ciblés avec des drones mené par la CIA, selon des nouveaux documents transmis par l'ex-agent Edward Snowden au Washington Post. Ces documents décrivent la collaboration entre les deux agences sur ce programme, jusqu'ici considéré comme du domaine exclusif de la CIA.

Une unité secrète de la NSA, appelée CT MAC (Counter-Terrorism Mission Aligned Cell), aide la CIA à localiser des terroristes présumés en interceptant à l'intérieur du Pakistan des e-mails, appels téléphoniques, etc. La CIA utilise ensuite ces données pour lancer des attaques sur le terrain.

Un leader d'Al-Qaïda localisé par la NSA

Le Washington Post décrit notamment comment la NSA a contribué à l'assassinat d'Hassan Ghul, l'un des leaders d'Al-Quaïda, tué par des drones en octobre 2012 au Pakistan. Dans ce cas, c'est un e-mail de sa femme qui, grâce à des détails sur leurs conditions de vie, a permis de confirmer sa localisation.

Lancé en 2004, le programme d'assassinats avec des drones de la CIA, très critiqué, aurait fait plus de 3000 victimes.

Lire aussi: La NSA aurait menti sur le nombre d'attentats déjoués grâce aux écoutes

vtom

Publié Modifié

Vers un changement de têtes à la NSA

Après huit ans passé à la tête de l'agence, le directeur général de la NSA, le général Keith Alexander, devrait quitter son poste d'ici "mars ou avril", selon une source officielle anonyme citée par Reuters. Son numéro 2, John Inglis, doit lui prendre sa retraite d'ici la fin de l'année.