Modifié le 05 juillet 2018 à 19:36

Christian Constantin est en discussion pour reprendre Le Matin

Fabiano Citroni "Christian Constantin est en dicussion avec la direction de Tamedia pour reprendre le Matin."
Fabiano Citroni "Christian Constantin est en dicussion avec la direction de Tamedia pour reprendre le Matin." 19h30 / 1 min. / le 04 juillet 2018
Le président du FC Sion et homme d'affaires valaisan Christian Constantin a rencontré mercredi soir à Montreux Pietro Supino, patron de Tamedia, en vue d'une éventuelle reprise du Matin.

Contacté mercredi par le 19h30, le président du FC Sion a confirmé que des discussions étaient en cours.

Jeudi, Christian Constantin a ajouté qu'à la suite de sa rencontre avec Pietro Supino, le président du conseil d'administration de Tamedia lui avait "donné les budgets" qui lui permettront "d’étudier la faisabilité du projet avec les responsables des autres clubs actifs dans l’élite du sport de Suisse romande".

Un quotidien sportif?

Selon les informations du 19h30, ce sont des journalistes du quotidien romand qui ont approché l’entrepreneur valaisan pour savoir s’il était intéressé à une éventuelle reprise du journal. Suite à cela, des discussions ont eu lieu entre Christian Constantin et la direction du groupe alémanique.

Christian Constantin, mordu de sport, explique que Le Matin est une référence en matière de sport en Suisse romande et qu’il pourrait devenir un quotidien sportif comme le journal français L’Equipe. Il précise qu’il faut créer un projet, que tout est à construire.

"Projet de zéro"

Au stade actuel, il est envisagé de préserver la marque Le Matin et donc son nom et de la faire évoluer dans un format gratuit qui resterait la propriété de Tamedia, toujours chargée de la rédaction, de l’impression et de la distribution du titre, selon Christian Constantin.

Le Valaisan refuse de donner plus de détails sur son implication financière dans le projet, mais il dit avoir demandé à partir sur des bases saines. "Le projet partirait de zéro, sans dettes. L’idéal serait de le faire émerger après l’été, fin août ou début septembre", indique-t-il jeudi à la RTS.

De son côté, Tamedia refuse de confirmer les propos de Christian Constantin à la RTS

Un autre investisseur

Un autre investisseur serait intéressé, a aussi appris la RTS. Il s’agit d’un professionnel des médias établi à l’étranger. Il refuse pour l’instant qu'on dévoile son nom.

Ces tractations de l’ombre sont menées par un petit groupe d’employés soutenus par leurs syndicats et deux avocats. Leur but est de convaincre Tamedia qu'il vaut mieux faire un deal avec des repreneurs plutôt que de payer un plan social.

>> Les explications de Ludovic Rocchi dans La Matinale:

Christian Constantin.
Frederic Dubuis/freshfocus - DR
La Matinale - Publié le 05 juillet 2018

Fabiano Citroni/Claude-Olivier Volluz/Ludovic Rocchi

Publié le 04 juillet 2018 à 22:06 - Modifié le 05 juillet 2018 à 19:36

Une "piste intéressante", selon Nuria Gorrite

Selon Nuria Gorrite, interrogée dans le 19h30 de la RTS, la reprise potentielle du Matin par Christian Constantin est une "piste intéressante". Elle éviterait le "licenciement brutal de collaborateurs", ajoute la conseillère d'Etat vaudoise en précisant que "toute piste qui pourrait protéger l'existence de titres de presse et le maintien des emplois est à explorer".