Modifié le 16 décembre 2017

Le journaliste de la RTS Christian Favre lauréat du Champignac d'or

Christian Favre (au centre) à Lausanne lors de la remise du Champignac d'or.
Christian Favre (au centre) à Lausanne lors de la remise du Champignac d'or. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Le journaliste de la RTS Christian Favre a reçu samedi le Champignac d'or 2017 pour avoir dit en septembre: "Vous me dressez la perche, Madame Amaudruz" sur les ondes de La Première.

Le Champignac d'argent revient à Florence Perret. Journaliste à L'Hebdo, elle a écrit en février: "Ce ne sera pas le seul article autour de la sexualité à faire réagir. 'La sodomie séduit les hétéros' est resté dans les annales".

Quatre espoirs du champignacisme ont également été distingués à Lausanne. Sur Canal Alpha, Laurent Blanchard a lancé en juin: "Et tout le monde s'est tu, d'une seule voix". Malika Nedir a livré ce constat en janvier sur RTSUn: "Un motard a 577 fois plus de risques de mourir sur la route qu'un passager de train".

Deux autres espoirs au sein de la RTS

Les deux derniers espoirs travaillent aussi à la RTS. Sur La Première, Yves-Alain Cornu s'est étonné en mars: "Fait surprenant: les viandes sans viande sont souvent plus chères que les viandes avec viande".

Enfin Valérie Dupont (RTSUn) a affirmé en janvier: "Ici, dans les sous-sols, la drogue se vend au grand jour".

ats/tmun

Publié le 16 décembre 2017 - Modifié le 16 décembre 2017

Journalistes en tête

Cette année, 31 candidats étaient en lice pour ces "joutes de l'éloquence et de la distinction", dont 14 journalistes et 7 politiciens.

Depuis 1988, les trophées récompensent "les plus belles performances oratoires romandes". Les lauréats sont sélectionnés par les lecteurs de La Distinction.