Modifié

POPit, l'app genevoise de partages d'articles, lance une nouvelle formule

Capture d'écran de l'application POPit. [RTS]
Capture d'écran de l'application POPit. [RTS]
L'application de partage d'articles POPit, qui intègre des contenus de RTSinfo, vient de mettre à jour sa présentation. Lancée en 2016 par une start-up genevoise, elle permet de découvrir et partager des articles avec son réseau.

Le concept de partage rappelle les réseaux sociaux. Mais POPit veut se distinguer des plateformes comme Twitter ou Facebook, où les informations d'actualité se trouvent noyées dans les publications de divertissement et autres selfies. "Cette plateforme est consacrée uniquement aux news", précisent Olivier Urech et Baptiste Maréchal, cofondateurs de la start-up.

L'utilisateur a ainsi accès à une centaine de titres suisses et étrangers, qu'il peut partager avec son réseau. Inversement, il reçoit une liste d'articles dont la lecture est recommandée par ses amis.

Les jeunes ciblés

Agés de 30 et 27 ans, les créateurs de POPit ciblent surtout les jeunes, "qui n'ont pas le temps et veulent aller à l'essentiel".

C'est l'une des raisons qui a motivé la cure de jouvence que l'app a reçue vendredi dernier, avec des effets visuels plus dynamiques et sa nouvelle fonction "Highlights". Cette dernière offre une revue de presse personnalisée en une seule image.

RTSinfo/fme

Publié Modifié

Titres romands de la partie

Forts de 1500 utilisateurs mensuels, l'application POPit présentent des articles de plusieurs médias romands, dont RTSinfo, Le Temps, La Gruyère, Le Journal du Jura et Swissinfo.ch.

Mais les deux cofondateurs Olivier Urech et Baptiste Maréchal affirment être en discussion avec de nombreux titres suisses et étrangers. "Notre but est de travailler en priorité avec les journaux locaux, parce qu'on est convaincus que c'est là que les gens ont un réel intérêt".

L'application est pour l'heure gratuite et n'existe que sur iPhone, mais son développement sur Android suit son cours, assurent-ils.