Publié le 13 août 2018 à 07:35

Des hackers démontrent qu'un pacemaker peut être aisément piraté

Les hackers dénoncent le laxisme de certains fabricants face aux dangers potentiels. (image d'illustration).
Des hackers démontrent qu'un pacemaker peut être aisément piraté La Matinale / 1 min. / le 13 août 2018
Un pacemaker peut bel et bien être piraté, avec des dangers potentiels pour la santé des patients. Des hackers l'ont clairement démontré lors d'une conférence la semaine dernière à Las Vegas.

On sait que tout objet connecté, comme des voitures ou des caméras, peut avoir des vulnérabilités qui le rendent piratable. Il en va donc de même avec les pacemakers, malgré les dispositifs de sécurité.

Les experts l'ont démontré lors de la conférence "Black Hat", un événement qui rassemble les représentants d'agences gouvernementales américaines et de plusieurs industries avec des hackers réputés.

Décharge mortelle envoyée au patient

Et ce sont des participants à cette conférence dédiée à la sécurité informatique qui l'ont démontré publiquement en manipulant un stimulateur cardiaque à distance. Ils ont apporté la preuve que les piles peuvent être vidées ou qu'une décharge mortelle peut être envoyée au patient.

Les deux hackers ont pris certaines précautions pour l'expérience: ils ont dupliqué le système d'un grand fabricant de pacemakers, afin de ne pas le mettre en danger.

Le risque d'un piratage de pacemakers était connu mais cette fois, les experts en sécurité sont même parvenus à implanter directement un logiciel malveillant dans le système de l'appareil.

D'autres technologies médicales vulnérables

Ils dénoncent le laxisme de certains fabricants face à ces risques potentiels. Ils précisent aussi que le stimulateur cardiaque n'est pas la seule technologie médicale piratable: les pompes à insuline, par exemple, peuvent elles aussi être transformées à distance en objet potentiellement mortel.

Katja Schaer/oang

Publié le 13 août 2018 à 07:35