Publié le 05 mai 2015 à 12:55

Les prématurés auraient un risque accru de troubles de l'attention

Les chercheurs du King's College ont observé que les naissances prématurées peuvent engendrer des troubles de l'attention.
Les chercheurs du King's College ont observé que les naissances prématurées peuvent engendrer des troubles de l'attention. [Gaetan Bally - ]
Naître prématurément peut altérer la connectivité entre différentes parties du cerveau, ce qui pourrait accroître le risque d'autisme, selon une étude britannique publiée lundi.

Après avoir examiné des branchements spécifiques dans le cerveau de 66 enfants, des chercheurs du King's College à Londres ont constaté que ceux nés entre 37 et 42 semaines, période normale de gestation, avaient des structures cérébrales remarquablement similaires à celles des adultes dans ces parties du cerveau.

Observation à approfondir

Ils se sont concentrés sur les branchements dans le cerveau entre le thalamus, centre des réflexes émotionnels, et le cortex, la substance grise entourant les hémisphères cérébraux qui jouent un rôle-clé dans de nombreuses fonctions cognitives.

En revanche, la moindre connectivité entre ces parties du cerveau chez les prématurés pourrait être liée à une plus grande fréquence de difficultés de concentration et de relations avec les autres plus tard dans leur vie.

L'équipe derrière l'étude parue dans les "Comptes rendus de l'académie américaine des sciences" (PNAS), veut maintenant comprendre le lien entre ces observations et les difficultés d'apprentissage.

agences/sp

Publié le 05 mai 2015 à 12:55