Modifié

Un coeur artificiel installé à vie pourrait être bientôt commercialisé

Pour la première fois, un cœur artificiel autonome qui peut être installé sur un patient à vie va être commercialisé [RTS]
Pour la première fois, un cœur artificiel autonome qui peut être installé sur un patient à vie va être commercialisé / 19h30 / 2 min. / le 29 janvier 2021
Voir un coeur artificiel autonome installé à vie sur une personne pourrait sortir du registre de la science-fiction. Une nouvelle prothèse cardiaque est finalisée en France, grâce en partie au savoir-faire suisse, et elle pourrait être bientôt commercialisée.

Ce pourrait être une révolution dans le monde médical: cette nouvelle prothèse est capable de mimer le coeur humain, grâce à des péricardes bovins alimentés par de la mécanique et de l’électronique embarquée.

Toutes ces composantes sont en train d'être assemblées et sa fabrication est en train de passer au stade industriel. La prothèse cardiaque la plus aboutie au monde sera commercialisée d'ici quelques mois, par l'entreprise Carmat.

Sa grande force, explique le directeur de production Alexandre Éléonore vendredi dans le 19h30, c'est que cette prothèse sera capable, grâce à des capteurs électroniques, de s’adapter aux activités d'un patient.

Une qualité de vie optimale

Chaque année dans le monde, 100'000 personnes attendent une greffe, mais elles ne sont que 5500 à en recevoir une, faute de donneurs.

Des prothèses existaient déjà, mais il s'agissait de dispositifs temporaires, permettant aux patients et aux patientes de survivre le temps d'attendre une greffe.

Ce coeur artificiel d'un nouveau type est donc une véritable révolution. Chirurgien à l'Hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, Pascal Leprince explique qu'il présente énormément d'avantages en termes de qualité de vie. "Il marche avec des batteries qu’on peut porter à la ceinture. Il est parfaitement silencieux. Il y a très peu de risque de former des caillots à l'intérieur", énumère-t-il. Enfin, il ne nécessite pas de prendre énormément de médicaments.

Une opportunité pour des entreprises suisses

Pour fabriquer ce coeur artificiel, Carmat fait appel à plusieurs entreprises suisses, qui ont développé une expertise rare en Europe sur les technologies des dispositifs médicaux. Le pays dispose en effet de ressources et de techniciens de très haut niveau, notamment grâce à l’industrie de l’horlogerie.

Parmi les partenaires de Carmat figure la société MPS à Bienne qui réalise notamment des tests pour le dispositif cardiaque.

Après le feu vert de l’Union européenne pour sa commercialisation, Carmat va agrandir sa production. Et dans ce contexte, les entreprises suisses ont une carte à jouer pour développer des partenariats.

Sujet TV: Adeline Percept

Adaptation web: jop

Publié Modifié