Modifié

Les objets ne sont pas des vecteurs majeurs du SARS-CoV-2

La transmission du SARS-CoV-2 par les surfaces est relativement peu importante, selon une étude de l'Université de Bonn. Elle l'est un peu plus dans les salles de bain et les toilettes. [Gaëtan Bally - Keystone]
Les objets ne sont pas des vecteurs majeurs de la maladie du Covid-19 / Le Journal horaire / 1 min. / le 11 juin 2020
Poignées de porte, cuisinière, boutons électroniques… La transmission du coronavirus par les surfaces est relativement peu importante, selon une étude de l'Université de Bonn. Elle l'est un peu plus dans les salles de bain et les toilettes.

Les chercheurs de l'Université de Bonn ont prélevé des échantillons dans 21 ménages confinés, avec des patients Covid, pour leur étude.

Pour les objets souvent touchés – comme les poignées de porte – seulement 3% étaient positifs, donc avec des traces de virus. Aucune trace sur les animaux et les plantes, ni dans l'air.

En revanche, ils ont trouvé plus de virus dans les salles d'eau. Sur les lavabos, les douches et les toilettes, 15% des échantillons prélevés étaient positifs. Une potentielle voie de transmission qui mérite d'être davantage explorée, selon les auteurs.

Le SARS-CoV-2 (en rose) vu grâce à la microscopie électronique à balayage. Le virus est aussi connu sous les noms de 2019-nCoV, Covid-19, ou, plus communément, de "coronavirus". [National Institutes of Health (NIH) - Keystone/epa/niaid-rml]Le SARS-CoV-2 (en rose) vu grâce à la microscopie électronique à balayage. Le virus est aussi connu sous les noms de 2019-nCoV, Covid-19, ou, plus communément, de "coronavirus". [National Institutes of Health (NIH) - Keystone/epa/niaid-rml]Il faut préciser aussi que les traces retrouvées étaient de l'ARN: une partie du génome du virus qui, à elle seule, n'est pas infectante. Donc il n'est pas certain qu'en la portant à la bouche, on se contamine.

Des traces du virus

Globalement, le risque est faible, mais l'étude montre qu'un patient peut effectivement déposer du virus sur une surface.

Et cette différence selon la surface ne surprend pas Bruno Grandbastien, médecin adjoint au Service de médecine préventive hospitalière du CHUV: "Sur une surface sèche, comme une poignée de porte, le virus va très vite se détruire. Dans un environnement où il serait avec des cellules, il pourrait survivre quelques heures de plus, comme l'ont montré des études comparatives: entre trois et sept ou huit heures au maximum".

"C'est quand même quelque chose d'important dans un domicile, parce que le passage de plusieurs personnes successivement dans la même pièce d'eau pourrait être un facteur de transmission", ajoute-t-il.

C'est pour cette raison que les spécialistes ont recommandé aux personnes malades de passer une lingette désinfectante sur les surfaces qu'elles avaient touchées. Comme par exemple la vasque de la salle de bain.

>> Lire: Le Covid-19 peut survivre plusieurs heures en dehors du corps humain

Alexandra Richard/sjaq

Publié Modifié