Modifié le 17 août 2018 à 21:50

Les fumées des incendies géants en Californie traversent la Suisse

Les fumées des incendies qui ravagent la Californie sont arrivées jusqu'en Suisse. Leur impact devrait être minime
Les fumées des incendies qui ravagent la Californie sont arrivées jusqu'en Suisse. Leur impact devrait être minime 19h30 / 1 min. / le 17 août 2018
La série d'incendies qui a touché la Californie ces dernières semaines a un impact jusqu'en Suisse. Les fumées projetées par les feux aux Etats-Unis ont atteint l'Europe dès mercredi, dont le ciel suisse.

Depuis le 27 juillet, le "Golden State" est frappé par le plus grand incendie jamais observé sur ses terres. Les feux, qui ne sont toujours pas entièrement maîtrisés, ont ravagé 128'000 hectares, soit une superficie proche de la ville de Los Angeles. Au moins huit personnes ont perdu la vie.

>> Lire aussi: La Californie lutte contre le plus grand incendie de son histoire

Les fumées issues de ces incendies aux Etats-Unis sont projetées dans l'air et peuvent parcourir des milliers de kilomètres au gré des vents.

La trajectoire parcourue par les fumées, depuis la Californie jusqu'à l'Europe. La trajectoire parcourue par les fumées, depuis la Californie jusqu'à l'Europe. [MétéoSuisse]

En raison d'un courant d'ouest au-dessus de l'Atlantique, elles ont atteint plusieurs pays d'Europe en dix jours (voir ci-dessus). Parmi eux, on retrouve l'Italie, l'Allemagne, l'Autriche, la Hongrie ou encore la République tchèque. Et la Suisse n'est pas épargnée.

Peu d'incidence sur la qualité de l'air suisse

MétéoSuisse a observé ces fumées californiennes au-dessus de Payerne, dans le canton de Vaud, à une altitude située entre cinq et dix kilomètres.

Ce graphique de MétéoSuisse montre la présence des fumées venues de Californie (entourées d'un trait rouge) au-dessus de Payerne, entre le mercredi 15 et le vendredi 17 août. Ce graphique de MétéoSuisse montre la présence des fumées venues de Californie (entourées d'un trait rouge) au-dessus de Payerne, entre le mercredi 15 et le vendredi 17 août. [MétéoSuisse]

Les particules ont également été mesurées à une altitude plus basse - entre trois et sept kilomètres - à la station de recherche du Jungfraujoch, dans les Alpes bernoises, note MétéoSuisse.

Selon l'institut météorologique, ces fumées n'influencent que très peu la qualité de l'air en Suisse. "Il n'y a pas de danger car les fumées ont été diluées, la concentration est beaucoup moins élevée ici", explique Maxime Hervo, collaborateur scientifique à MétéoSuisse, dans le 19h30 de la RTS.

En revanche, elles "illustrent bien le caractère mondial des problématiques climatiques", précise l'institut sur son blog.

rens

Publié le 17 août 2018 à 16:33 - Modifié le 17 août 2018 à 21:50