Modifié le 01 août 2018 à 23:16

Les gaz à effet de serre ont atteint un "niveau record" en 2017, selon un rapport

De la fumée s'échappe de cheminées situées dans une usine du groupe Samsung à Seosan, en Corée du Sud.
De la fumée s'échappe de cheminées situées dans une usine du groupe Samsung à Seosan, en Corée du Sud. [Lee Jae-Won - Reuters]
Plusieurs gaz à effet de serre contribuant au réchauffement de la planète et au dérèglement du climat ont atteint un niveau record dans le monde en 2017, affirme mercredi un rapport américain.

Selon le rapport annuel publié par l'Agence nationale océanique et atmosphérique (NOAA) et la société américaine des météorologistes, divers indicateurs montrent que le réchauffement de la planète s'est accéléré en 2017 sous l'effet de la combustion d'énergies fossiles qui augmentent la concentration des gaz à effet de serre dans l'atmosphère.

Ce rapport de 300 pages, compilé par plus de 450 scientifiques originaires d'une soixantaine de pays, emploie le mot "anormal" plus d'une douzaine de fois pour décrire des tempêtes, des sécheresses, les températures élevées ou encore la fonte record de la glace dans l'Arctique qu'a connus 2017.

Taux de CO2 multiplié par quatre

L'année dernière, le taux de concentration des trois gaz à effet de serre les plus dangereux relâchés dans l'atmosphère (dioxyde de carbone, méthane et protoxyde d'azote) a atteint des nouveaux records.

"Le taux de croissance global du CO2 a presque été multiplié par quatre depuis le début des années 1960", précise le document.

ats/afp/rens

Publié le 01 août 2018 à 21:20 - Modifié le 01 août 2018 à 23:16