Modifié

L'Australie offre 1,5 million pour sauver la Grande Barrière de corail

Un plongeur explore la Grande Barrière de corail, au large de la côte du Queensland, en Australie, le 11 juin 2015. [David Gray - reuters]
Un plongeur explore la Grande Barrière de corail, au large de la côte du Queensland, en Australie, le 11 juin 2015. [David Gray - reuters]
Devant son impuissance à sauver la Grande Barrière de corail, l'Australie offre plus d'un million et demi de francs aux scientifiques du monde entier pour trouver une solution.

Inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco en 1981, la Grande Barrière s'étend sur environ 345'000 km2 le long de la côte australienne. Elle constitue le plus vaste ensemble corallien du monde.

Elle a récemment subi plusieurs épisodes sans précédent de blanchissement de ses coraux, un phénomène dû au réchauffement climatique. Mais ses récifs sont également menacés par l'acanthaster pourpre, une étoile de mer dévoreuse de coraux ainsi que par les activités industrielles ou agricoles.

Défi lancé à tous les scientifiques

Mardi, le gouvernement australien a annoncé une enveloppe de deux millions de dollars australiens (1,5 million de francs) pour aider les chercheurs qui auraient des idées pour sauver la Grande Barrière.

"Les solutions peuvent provenir de partout", a déclaré le ministre australien de l'Environnement Josh Frydenberg.  Cette enveloppe serait mise à disposition des "plus grands esprits scientifiques, industriels, économiques, innovants et entrepreneuriaux", a-t-il précisé dans un tweet.

 

ats/mh

Publié Modifié

Quatre grands épisodes

Le blanchissement des coraux est un phénomène de dépérissement qui se traduit par une décoloration. Il est provoqué par la hausse de la température de l'eau, qui entraîne l'expulsion des algues symbiotiques qui donnent au corail sa couleur et ses nutriments. La Grande Barrière a connu quatre épisodes graves de blanchissement ces 20 dernières années, en 1998, 2002, 2016 et 2017.