Modifié

Les feux ont tué près d'un demi-milliard d'animaux en Australie

Un oppossum souffrant de graves brûlures est soigné par la Wildlife Rescue, la plus grande organisation caritative de sauvetage et de réhabilitation d'animaux sauvages en Australie (29 décembre 2019). [Jill Gralow - Reuters]
Un oppossum souffrant de graves brûlures est soigné par la Wildlife Rescue, la plus grande organisation caritative de sauvetage et de réhabilitation d'animaux sauvages en Australie (29 décembre 2019). [Jill Gralow - Reuters]
Depuis le début des incendies de brousse en Australie, les experts craignent que des espèces entières de plantes et d'animaux aient été décimées. Des scientifiques de l'Université de Sydney estiment que 480 millions de mammifères, oiseaux et reptiles sont morts depuis septembre.

L'équivalent de la Belgique réduit en cendres: même avec cette image en tête, il est difficile d'imaginer la catastrophe qui se déroule en Australie. Les voix silencieuses qui souffrent sont notamment les espèces endémiques tels que les kangourous, les wallabies, les wombats, les opposums et les koalas. Sans compter les oiseaux et les reptiles. Selon des estimations, 480 millions d'animaux sont morts brûlés.

>> Des kangourous fuient les flammes à Monaro, Nouvelle-Galles du Sud:

8000 koalas ont péri dans les flammes

Le Times rapporte que près d'un tiers des koalas de la Nouvelle-Galles du Sud – leur habitat principal, au nord de Sydney (on en trouve aussi dans l'Etat de Victoria et au sud du pays) – ont péri. Les spécialistes estiment qu'en moins de quatre mois 8000 koalas ont été tués par les flammes dans ce territoire, mais aussi dans un hôpital dédié à ces marsupiaux à Port Macquarie. "Jusqu'à 30% de leur habitat a été détruit", a expliqué la ministre australienne de l'environnement, Sussan Ley, à l'Australian Broadcasting Corporation. "Nous en saurons plus lorsque les feux auront cessé et que nous pourrons procéder à une évaluation correcte", a-t-elle ajouté.

>> Le koala filmé dans ce tweet, secouru des flammes, a dû être euthanasié à cause de ses très graves brûlures sur tout le corps.

Les koalas ont été parmi les espèces les plus durement touchées des animaux australiens, car ils se déplacent lentement et ne mangent que des feuilles d'eucalyptus – des arbres très inflammables, car contenant beaucoup d'huile.

Un koala souffrant de brûlures est soigné à l'hôpital de Port Macquarie, le 7 novembre 2019. [Stefica Nicol Bikes - Reuters]Un koala souffrant de brûlures est soigné à l'hôpital de Port Macquarie, le 7 novembre 2019. [Stefica Nicol Bikes - Reuters]

WIRES, la Wildlife Rescue, la plus grande organisation caritative de sauvetage et de réhabilitation d'animaux sauvages en Australie, a lancé une récolte de fonds pour aider la faune et souligne que "beaucoup d'animaux souffraient déjà du manque d'eau et de nourriture à cause de la sécheresse. Avec les feux qui ont détruit une quantité sans précédent de leur habitat, la faune sauvage est face à un défi significatif pour survivre à long terme".

De la fumée jusqu'en Nouvelle-Zélande

Les autorités s'inquiètent du déclenchement mardi de nouveaux foyers dans des régions montagneuses.

>> Lire: L'Australie étouffe et n'attend pas de pluies conséquentes avant deux mois

Des images satellites montrent que la fumée générée par les derniers incendies a traversé la mer de Tasman pour atteindre la Nouvelle-Zélande: le ciel de l'île du Sud a viré à l'orange en plein jour.

Les secours ont commencé à venir en aide mercredi aux milliers de personnes réfugiées dans des villes du littoral australien après avoir fui les incendies qui ravagent de vastes zones du pays. Les feux ont fait au moins huit nouvelles victimes en 48 heures.

>> Voir le reportage du 19h30: "Les incendies ont fait de nouvelles victimes en Australie"

Les incendies ont fait de nouvelles victimes en Australie. [RTS]
Les incendies ont fait de nouvelles victimes en Australie. / 19h30 / 1 min. / le 1 janvier 2020

Stéphanie Jaquet avec les agences

Publié Modifié