Modifié le 11 juin 2019 à 20:47

20 ans après le passage de Lothar, la forêt fribourgeoise tient mieux debout

20 ans après l'ouragan Lothar, la forêt se porte bien.
20 ans après l'ouragan Lothar, la forêt se porte bien. 19h30 / 1 min. / le 11 juin 2019
Les autorités fribourgeoises ont dressé mardi l'état de la forêt, 20 ans après le passage dévastateur de l'ouragan Lothar. Elles soulignent que la diversification des plantations a rendu les bois plus résistants aux catastrophes naturelles.

Les 26 et 27 décembre 1999, des vents violents balayaient l’Europe avec une force inouïe, touchant de plein fouet le Plateau suisse et notamment le canton de Fribourg. La catastrophe a coûté la vie à 14 personnes sur le moment, et à 15 autres en déblayant les milliers d'hectares de forêts dévastés.

Mardi, le Service des forêts et de la nature (SFN) du canton de Fribourg a tiré un bilan objectif du travail accompli depuis 20 ans pour reconstruire les surfaces détruites. "La forêt fribourgeoise est plus résistante depuis les mesures prises après Lothar et plus armée pour faire face aux événements qui sont catastrophiques pour la nature", explique dans le 12h45 le conseiller d'Etat Didier Castella, en charge de l'agriculture et des forêts (DIAF).

>> L'interview de Didier Castella dans le 12h45:

Fribourg dresse un état des lieux de la forêt, 20 ans après l'ouragan Lothar. Interview de Didier Castella, conseiller d'Etat FR
12h45 - Publié le 11 juin 2019

Changements radicaux en sylviculture

L'élu n'hésite pas à qualifier Lothar d'événement "précurseur", car il a permis de bousculer la sylviculture. "Le siècle passé, on avait tendance à faire des monocultures d'épicéas qui, on l'a vu, sont peu résistantes aux tempêtes et encore moins à la chaleur", précise-t-il. "On est revenus à un mode d'exploitation plus proche de la nature, en développant des nouveaux feuillus comme des hêtres, des chênes, de l'érable."

A d'autres endroits, comme sur les terres de l'abbaye d'Hauterive, le SFN a complètement laissé la forêt faire son travail. "Plusieurs surfaces dévastées n'ont pas été exploitées, assurant à la nature d’évoluer librement selon les processus de décomposition du bois et de régénération naturelle."

Tous ces efforts paient. "On arrive à rétablir une forêt plus diversifiée en favorisant une exploitation économique nécessaire, notamment en terme de climat puisque nous avons besoin d'une énergie et de produits renouvelables, comme le bois", conclut Didier Castella. Une forêt aujourd'hui plus forte face aux tempêtes éventuelles, comme Eleanor l'an passé, mais aussi aux épisodes de sécheresse qui s'annoncent plus nombreux. 

Propos recueillis par Agnès Wuthrich/ani

Publié le 11 juin 2019 à 20:47 - Modifié le 11 juin 2019 à 20:47

Le SFN marque l'anniversaire tout au long de l'année

Le Service des forêts et de la nature (SFN) du canton de Fribourg organisera à l'occasion des 20 ans du passage de Lothar plusieurs actions afin d’informer la population et les députés de l’état des forêts, mais aussi des chances et des menaces qui la régissent. Des excursions publiques et une exposition itinérante sont ainsi prévues. La prochaine excursion, le 15 juin, invite les curieux à se rendre à Belfaux (réservation obligatoire).
>> Plus d'informations sur le site du SFN