Modifié le 23 octobre 2018 à 12:26

Le fabricant d'Ovomaltine récompensé par l'Académie suisse des sciences

Une cuillerée d'"Ovo" sur le point d'être versée dans un verre de lait.
Une cuillerée d'"Ovo" sur le point d'être versée dans un verre de lait. [GAETAN BALLY - KEYSTONE]
L'Académie suisse des sciences (SCNAT) remettra le "Chemical Landmark 2018" au fabricant d'Ovomaltine. Wander AG a très tôt appliqué des procédés chimiques et pharmaceutiques au développement de produits alimentaires, argumente l'académie.

Il y a plus d'un siècle, Albert Wander a utilisé un procédé scientifique pour développer une boisson culte: l'Ovomaltine. Cette dernière est née au Holzikofenweg 36 à Berne, qui abrite désormais le Secrétariat d'Etat à l'économie. Samedi, une plaque commémorative y sera dévoilée.

Avant de reprendre l'entreprise familiale en 1897, Albert Wander, pharmacien et chimiste, travaillait avec son père sur différentes formes d'extraits de malt dans un petit laboratoire surnommé "chambre puante", souligne la SCNAT.

Evaporation douce sous vide

En 1904, grâce à une évaporation douce sous vide, il réussit à produire un aliment riche en vitamines, d’abord vendu comme préparation médicale pour les personnes malades, faibles et mal nourries.

En 1922, l'Ovomaltine est approuvée pour la vente libre et elle devient une boisson sportive populaire. Le succès est tel qu'en 1927, Wander délocalise la production sur le site actuel de Neuenegg (BE).

ats/pym

Publié le 23 octobre 2018 à 12:02 - Modifié le 23 octobre 2018 à 12:26

Sites historiques importants

En attribuant chaque année le prix "Chemical Landmark", la SCNAT souhaite valoriser les sites historiques importants de la chimie en Suisse. Le lieu de naissance de l'Ovomaltine est le dixième à être distingué.