Modifié le 07 septembre 2018 à 07:06

La fonte des glaces augmenterait les risques de tsunamis

Vue générale du glacier Exit depuis le Parc national de Kenai Fjords en Alaska.
Vue générale du glacier Exit depuis le Parc national de Kenai Fjords en Alaska. [Jonathan Ernst - Reuters]
Le réchauffement climatique, en provoquant la fonte des glaces, favoriserait les glissements de terrain et donc les risques de tsunamis, souligne une étude publiée jeudi par le journal Scientific Reports.

"Les glaciers, en reculant, modifient leur environnement de manière spectaculaire", explique Dan Shugar, co-auteur de l'étude. En effet, la glace soutient et limite à la fois les pentes. Lorsqu'elle fond, le socle rocheux apparaît, vulnérable, et soumis à une plus forte probabilité d'éboulement et de glissements de terrain. "Il nous faut mieux comprendre les risques posés par ces fortes pentes" ajoute-t-il.

Minimiser les risques

Pour réaliser cette étude, les scientifiques ont notamment examiné "du début à la fin" le tsunami de 200 mètres dans un fjord de l'Alaska qui avait été généré en 2015 par le recul du glacier Tyndall. Les images satellites ont en effet montré comment le sol s'était fissuré et avait glissé à cause de la fonte du glacier.

Les auteurs de l'étude soulignent que "la surveillance du mouvement des pentes des montagnes dans le monde serait un défi technique mais aussi une avancée qui nous permettrait de minimiser le risque".

afp/spe

Publié le 06 septembre 2018 à 22:47 - Modifié le 07 septembre 2018 à 07:06