Bannière futur antérieur.

Futur antérieur

Publié le 20 mai 2018 - Modifié le 23 mai 2018

Repenser nos liens et interactions avec les animaux

Et si les polémiques et débats autour des antispécistes, des végans ou des conditions d’élevage et d’abattage des animaux de rentes n’étaient que la partie émergée et médiatique de changements plus profonds quant à la place, aux rôles et aux fonctions des animaux dans nos sociétés citadines, technologiques et numériques.

Une série de Futur antérieur réalisée par Didier Pradervand

  • Episode 1

    Race en péril sauvée par l'essor de l'écopâturage

    Du mouton d’Ouessant au Skudde en passant par l'Engadine ou des chèvres: de plus en plus d'ovins sont proposés à la vente, quelquefois; à la location, souvent, pour entretenir et débroussailler champs, prés, talus et espaces verts. Approche écologique et économique, l’éco-pâturage séduit en priorité les communes, entreprises et institutions publiques mais aussi désormais des particuliers.  

    Biologiste et ostéopathe animalière, Catherine Brassaud est devenue, un peu par hasard, loueuse puis éleveuse de moutons d’Ouessant. Race rustique, la plus petite au monde avec ses 50 cm au garrot pour 15 à 20 kilos à l’âge adulte, mais surtout facile d’entretien, peu farouche et vorace, elle a pourtant failli disparaître. L’éco-pâturage l'a sauvée.

    Mouton d'Ouessant.
    Édouard Hue - DR
    Futur antérieur - Publié le 14 mai 2018

  • Episode 2

    Et si les souris de laboratoire cédaient leur place aux vers?

    Alors que l’expérimentation animale fait de plus en plus débat, Nagi Bioscience, une start-up de l’EPFL, a développé une technologie d’analyse totalement automatisée du nématode "C.elegans". Connu des chercheurs depuis 60 ans, ce petit ver pluricellulaire de 1 mm de long partage 60% de son génome avec l’Homme. Sa délicate manipulation manuelle en limite toutefois encore souvent l’utilisation.  

    A terme, la technologie automatisée de la start-up lausannoise pourrait permettre d’épargner des millions d’animaux utilisés dans les laboratoires académiques et industriels. Déjà multi récompensée, la jeune entreprise espère ainsi contribuer à la mise en œuvre des principes internationaux des 3R – "replace, reduce, refine" - en matière d’expérimentation animale.

    Et si le combat contre l'expérimentation animale passait par un petit ver de 1 mm de long?
    Nagi Bioscience, Alain Herzog - Nagi Bioscience, Alain Herzog
    Futur antérieur - Publié le 15 mai 2018

  • Episode 3

    Contre les oiseaux nuisibles, l'envol de l'effarouchement fauconnier

    Si mouettes, pigeons, corneilles, corbeaux freux ou étourneaux énervent, dérangent, ravagent quelquefois champs et cultures ou dégradent immeubles et bâtiments, le recours à la fauconnerie d'effarouchement peut s'avérer une solution 100% naturelle, écologique et économique. C'est le pari d'Olivier Mermin qui avec Ishtar, une jeune Autour des Palombes sibérien, propose ses services auprès de collectivités, d'entreprises, d'agriculteurs, de viticulteurs ou de régies immobilières. 

    Elevée dès son plus jeune âge selon l'art ancestral de la fauconnerie d'effarouchement et en intervenant plusieurs fois en quelques jours, puis tous les trois à six mois si nécessaire, la jeune rapace ne tue pas ses gênants congénères. Elle les intimide et les effraie afin de les inciter à s'installer ailleurs.

    Olivier Mermin est fauconnier-effaroucheur.
    F.Visinand - DR
    Futur antérieur - Publié le 16 mai 2018

  • Episode 4

    De l'art et de la pratique de zoothérapie en EMS

    Moins discipline médicale que palette de pratiques et d’interventions préventives, psychiques, physiques, sociales ou pédagogiques, la zoothérapie connaît un vrai succès, notamment dans les EMS. Chiens, lapins, cochons d'Inde, chinchillas mais aussi – surprise – tourterelles: chaque animal, selon l'état, les besoins des résidents ou les demandes du personnel apporte son lot de réconfort, d'amour, de bienfaits, de libération des émotions et de reconnexion avec la nature.

    Maintien des acquis, stimulation des fonctions cognitives, sensorielles ou motrices, lutte contre la dépression, les phobies, les troubles du comportement ou accompagnement en fin de vie: Isabelle Schopfer raconte son métier de zoothérapeute "découvert par hasard mais qui s’est imposé comme une évidence, un chemin de vie".

    Le rôle thérapeutique des animaux est reconnu depuis longtemps.
    I. Schopfer - leszanimaux.ch
    Futur antérieur - Publié le 17 mai 2018

  • Episode 5

    Une jeune chienne se fait médiateur scolaire

    Malgré les craintes et embûches administratives, l'enseignant Stephan Läng a réussi à imposer Tahiti, une jeune Golden Retriever de deux ans et demi, comme premier chien médiateur scolaire de Suisse romande.

    Désormais officiellement certifiée et pleinement intégrée dans sa classe d'élèves en difficultés d'apprentissage, Tahiti a permis de créer et de développer un large éventail de rituels, d'activités, de cours et d'exercices. Elle en est devenue tout à la fois le cœur, le fil rouge et le prétexte, et ceci dans toutes les branches enseignées. Preuves en sont les effets bénéfiques attestés sur le comportement, la motivation, la dynamique et les résultats scolaires des enfants.

    Tahiti et son compagnon de vie Stéphane Läng.
    Didier Pradervand - RTS
    Futur antérieur - Publié le 18 mai 2018

  • L'invitée

    L'interview du professeur et biologiste Laurent Keller

    Directeur du Département écologie et évolution de l'Université de Lausanne, ce spécialiste des sociétés animales, de leurs comportements, de leur génétique évolutive et génomique rappelle combien l'Homme a encore à apprendre, comprendre et découvrir du monde animal. 

    >> L'interview de Laurent Keller:

    Le biologiste Laurent Keller.
    Str - Keystone
    Futur antérieur - Publié le 20 mai 2018