Modifié

Une station spatiale chinoise hors de contrôle va bientôt s'écraser sur Terre

Une image illustrant l'arrimage d'une capsule à Tiangong-1, en juin 2013. [Li Junfeng / ImagineChina - AFP]
Une image illustrant l'arrimage d'une capsule à Tiangong-1, en juin 2013. [Li Junfeng / ImagineChina - AFP]
Hors de contrôle depuis fin 2016, la station spatiale chinoise Tiangong-1, grande comme un autobus, va s'écraser sur Terre à la fin de la semaine, annonce l'Agence spatiale européenne.

La date précise de l'entrée de l'atmosphère du laboratoire spatial n'est pas connue, mais l'Agence spatiale européenne (ESA) mise sur le samedi 31 mars, à plus ou moins deux jours près.

La zone d'impact n'est pas déterminée pour l'heure, mais interviendra entre les latitudes 42,8° sud et 42,8° nord. En Europe, le sud de la France, l'Espagne et l'Italie sont notamment concernés, selon la carte des risques publiée par l'ESA.

La carte des risques d'impact de Tiangong-1. [ESA]La carte des risques d'impact de Tiangong-1. [ESA]

Grande comme un autobus et lourde de 8,5 tonnes, Tiangong-1, lancée en 2011 par la Chine, va en partie se désintégrer en raison de la chaleur générée lors de son entrée dans l'atmosphère. Des éléments de masse plus importante, notamment les moteurs, pourraient toutefois résister et s'écraser sur Terre.

Mais l'ESA rappelle que la probabilité d'être touché par un morceau de débris est 10 millions de fois inférieure à celle d'être frappé par la foudre.

vkiss

Publié Modifié

Trajectoire difficile à prévoir

S'il est difficile pour les experts de prévoir la vitesse et la trajectoire de la chute d'un objet spatial, c'est qu'elles sont notamment liées à la désintégration ou non de certaines de ses parties et qu'elles sont influencées par l'activité du soleil et son impact sur la densité atmosphérique.