Modifié le 08 mars 2018 à 17:01

Le bostryche infeste plus que jamais les peuplements d'épicéa en Suisse

Le bostryche a fait beaucoup de dégâts l'an dernier en Suisse.
Le bostryche a fait beaucoup de dégâts l'an dernier en Suisse. [KEYSTONE - Arno Balzarini]
Le volume de bois d’épicéa infesté par les scolytes et autres bostryches a encore augmenté en 2017 pour atteindre 320'000 m3, indique jeudi l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL).

Appelé "typographe" en raison de la précision et de la régularité de ses galeries de ponte, la principale espèce de bostryche répandue en Suisse continue sa progression. Les dégâts des tempêtes, du poids de la neige et des périodes estivales de chaleur et de sécheresse ont affaibli de nombreux peuplements d'épicéas, surtout sur le versant sud des Alpes, dans certaines régions des Grisons et dans les plaines du Plateau Suisse.

Perspectives plutôt sombres

L’épicéa est l’essence la plus importante pour l’économie suisse, et les arbres affaiblis ou morts récemment offrent aux scolytes des conditions de ponte idéales. Les régions ayant déjà particulièrement souffert du typographe pendant les étés caniculaires de 2015 et 2016 n’ont donc pas non plus été épargnées en 2017.

Les perspectives pour l’année en cours sont plutôt sombres. En cas de périodes prolongées de canicule et de sécheresse, il faudra compter avec une augmentation continue des populations de scolytes, conclut le WSL.

ats/pym

Publié le 08 mars 2018 à 15:53 - Modifié le 08 mars 2018 à 17:01