Modifié

Dans un data center, la bataille contre les failles des microprocesseurs

Les microprocesseurs d'ordinateurs et téléphones peuvent être l'objet d'attaques informatiques [RTS]
Les microprocesseurs d'ordinateurs et téléphones peuvent être l'objet d'attaques informatiques / 19h30 / 1 min. / le 9 janvier 2018
Le 19h30 s'est rendu dans un data center à l'emplacement gardé secret, à Genève. Là, les employés luttent pour éviter que des hackers s'engouffrent dans les failles de sécurité des microprocesseurs révélées la semaine dernière.

Les failles de sécurité Spectre et Meltdown découvertes dans des microprocesseurs installés dans les ordinateurs, smartphones ou serveurs internet touchent aussi des data centers. Dans celui d'Infomaniak, dont l'emplacement exact dans la campagne genevoise est tenu secret, les informaticiens sont sur pied de guerre.  Un million d'adresses email et 150'000 sites internet sont hébergés entre ces murs.

>> Lire aussi: Comment se protéger contre les failles découvertes sur des milliards de puces

Mobilisation maximale

"Ca mobilise toute la boîte, c'est vraiment quelque chose d'une ampleur assez inimaginable", explique Luca Capello, administrateur de système Linux chez Infomaniak.

Grâce à des mises à jour de logiciels, deux tiers des failles auraient pu être comblées, mais la sécurité est encore loin d'être assurée et les informations sensibles des internautes, comme leurs mots de passe, sont toujours en danger.

Delphine Gianora/jc

Publié Modifié