Modifié le 06 janvier 2018 à 10:31

Comment se protéger contre les failles découvertes sur des milliards de puces

Faille informatique: l'interview de l'expert Stéphane Koch
Faille informatique: l'interview de l'expert Stéphane Koch 19h30 / 1 min. / le 05 janvier 2018
Alors que les processeurs de nos ordinateurs et smartphones sont touchés par la découverte de deux failles importantes de sécurité, des experts ont expliqué à la RTS comment tenter de se protéger.

Le premier conseil que donne Stéphane Koch, expert en sécurité informatique, interrogé dans le 19h30 de la RTS, est de faire régulièrement les mises à jour proposées.

Il est également important d'avoir des mots de passe différents et surtout d'activer la double authentification. Ainsi, si un pirate parvient à voler un mot de passe, il y a toujours un deuxième élément nécessaire pour entrer dans le compte, a encore expliqué l'expert.

Stéphane Koch.

Il est très important d'avoir des mots de passe différents et surtout d'activer la double authentification

Stéphane Koch, expert en sécurité informatique

"Cette faille touche tous les systèmes, les tablettes, les smartphones, les ordinateurs et aussi le cloud, l'hébergement à distance en ligne. Il s'agit d'un problème de dimension mondiale", a conclu Stéphane Koch.

>> Lire: Apple, Google et Microsoft touchés par les failles de sécurité des puces Intel

"Une faille importante"

Pour Solange Ghernaouti, directrice du Groupe de conseil et de recherche en cybersécurité suisse de l'Université de Lausanne, interrogée dans l'émission Forum de la RTS, les solutions de sécurité qui vont être mises en place vont considérablement ralentir les processeurs. "C'est comme si vous aviez payé pour une Porsche et vous obtenez une 2CV".

Solange Ghernaouti, directrice du Groupe de conseil et de recherche en cybersécurité suisse de l'Université de Lausanne.

C’est une faille critique importante pour lesquelles on n’a pas tellement de solutions, sinon de changer les processeurs par d’autres conçus de façon sécurisée depuis le départ

Solange Ghernaouti, directrice du Groupe de conseil et de recherche en cybersécurité suisse

"Ce qu’il faut comprendre, c’est que ces processeurs ont été optimisés en termes de performance et n’ont pas été principalement conçus pour la sécurité (…). L’ampleur des mises à jour à mettre en place est énorme", insiste Solange Ghernaouti.

>> Son interview complète dans l'émission Forum:

Solange Ghernaouti, directrice du Groupe de conseil et de recherche en cybersécurité suisse de l'Université de Lausanne.
Martial Trezzini - Keystone
Forum - Publié le 05 janvier 2018

lan

Publié le 05 janvier 2018 à 20:34 - Modifié le 06 janvier 2018 à 10:31