Modifié le 21 novembre 2017 à 15:48

Le carbone pourra remplacer l'acier dans le béton armé

Une image du béton armé de fibres de carbone réalisé par la Haute école zurichoise des sciences appliquées.
Une image du béton armé de fibres de carbone réalisé par la Haute école zurichoise des sciences appliquées. [Haute école zurichoise des sciences appliquées (ZHAW)]
Des chercheurs de la Haute école zurichoise de sciences appliquées (ZHAW) ont déclaré mardi avoir développé des dalles en béton armé de fibres de carbone précontraintes, remplaçant l'acier utilisé jusqu'à maintenant.

Les dalles, nommées CPC ("Carbone Prestressed Concrete") sont inoxydables, peuvent être produites très fines, mais restent particulièrement stables, précise la ZHAW dans un communiqué

Le carbone est nettement plus léger et plus stable que l'acier. C'est pourquoi, depuis quelques années, des recherches sont menées afin de remplacer les renforts en acier dans le béton par des fibres, réseaux ou tiges de carbone. Ce que les chercheurs ont réussi à faire.

Le béton qui absorbe la pression de même que les forces transversales et le carbone qui absorbe les forces de traction se complètent bien.

Un pont construit grâce à cette technologie

Tandis que le béton armé conventionnel se fissure sous la charge, les dalles CPC reprennent leur forme sans dommage. Cela a pu être démontré sur un pont pour cyclistes à Winterthour (ZH), cinq fois moins lourd qu'une construction normale. C'est aussi le pont le plus léger du monde.

>> Vidéo de présentation de la ZHAW

ats/nk

Publié le 21 novembre 2017 à 15:44 - Modifié le 21 novembre 2017 à 15:48

Gain de temps

Les dalles CPC peuvent être produites industriellement au préalable et découpées à n'importe quelle taille. Cela permet d'économiser du temps sur les chantiers, car les travaux d'armement sur place ne sont plus nécessaires. De plus, cela offre de nouvelles possibilités de conception.

Un projet récompensé

Les chercheurs de la Haute école zurichoise ont récemment été distingué à Stuttgart (D) pour ce projet, développé grâce au soutien de la commission pour la technologie et l'innovation.

Ils ont reçu le prix de l'innovation de la fédération de l'industrie des plastiques renforcés (AVK) dans la catégorie "Produits et applications".