Modifié

Le changement climatique menace certaines espèces de champignons

L'hygrophorus speciosus peck a pratiquement disparu suite au réchauffement provoqué lors de l'étude. [Gianfelice Lucchini - Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage]
L'hygrophorus speciosus peck a pratiquement disparu suite au réchauffement provoqué lors de l'étude. [Gianfelice Lucchini - Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage]
Les champignons réagissent rapidement au réchauffement climatique. Selon une étude suisse, certaines espèces pourraient disparaître d'ici à une cinquantaine d'années et d'autres au contraire y trouveraient leur compte et se multiplieraient.

Le réchauffement climatique va modifier la diversité des champignons dans le sol, notamment sur les sites froids, conclut une étude suisse de l'institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage publiée lundi.

Pendant six ans et grâce à des câbles de chauffage, des chercheurs ont réchauffé de 4°C le sol de 20 parcelles de la forêt sur le Stillberg à Davos (GR), une température qui correspond au réchauffement attendu d'ici à 2070.

Certaines espèces ont pratiquement disparu alors que d'autres, comme le lactaire roux, ont profité du réchauffement et sont devenues plus fréquentes.

Rapidité de l'évolution

Il semblerait que ces changements soient surtout soit provoqués par l'augmentation des taux d'azote dans les sols, liée au réchauffement climatique, et non par la température elle-même.

Couplés à un assèchement des sols, ces changements climatiques modifient les interactions entre les arbres, les champignons et le sol.

ats/cpi

Publié Modifié