Modifié

Retour sur Terre réussi pour les spationautes russe et français

La capsule Soyouz transportant les deux spationautes au moment où elle touche terre, dans la steppe kazakhe. [Shamil Zhumatov - AFP]
La capsule Soyouz transportant les deux spationautes au moment où elle touche terre, dans la steppe kazakhe. [Shamil Zhumatov - AFP]
Le spationaute français Thomas Pesquet est arrivé samedi matin à Cologne, en Allemagne, où il doit se rendre au Centre européen des astronautes, après une mission de près de 200 jours à bord de l'ISS.

L'astronaute a atterri à l'aéroport de Cologne (nord-ouest) vers 03h15 (01h15 GMT), où il a été accueilli par sa compagne.

Il s'est posé vendredi à bord d'un vaisseau Soyouz, avec le cosmonaute russe Oleg Novitski, dans les steppes du Kazakhstan.

La capsule transportant les deux astronautes a atterri à 14h10 GMT, l'heure prévue, non loin de la ville de Jeskazgan, dans le centre du Kazakhstan.

Des images diffusées par les agences spatiales ont montré les deux hommes en train d'être extraits du module par les équipes de secours avant d'être évacués du site tandis que le soleil se couchait sur la steppe kazakhe.

Le président français Emmanuel Macron, qui assistait à Paris à la retransmission en direct organisée au Cnes, l'agence spatiale française, a applaudi lors de l'atterrissage, avant de féliciter le spationaute français par téléphone satellitaire.

3 heures et 20 minutes pour rejoindre la Terre

Thomas Pesquet et Oleg Novitski, qui devait rejoindre Moscou, ont réalisé en 3 heures 20 la descente sur Terre, alors qu'il leur avait fallu plus de deux jours pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS).

Leur périple pour revenir sur Terre a commencé en début de matinée, par une série d'adieux, puis par le désamarrage à 10h47 GMT du vaisseau Soyouz de l'ISS.

A 13h17 GMT, les deux astronautes avaient procédé à la désorbitation de leur vaisseau, qui s'est ensuite séparé en trois parties.

Le module orbital et le module de service, devenus inutiles, se sont alors détachés du vaisseau embarquant les deux astronautes et ont brûlé en entrant dans l'atmosphère.

afp/ebz

Publié Modifié

Un équipage franco-russe de retour sur terre

Benjamin des astronautes européens, dixième Français à aller dans l'espace, Thomas Pesquet, 39 ans, effectuait son premier vol dans l'espace. Ingénieur aéronautique et pilote de ligne, il a mené au total 60 expériences scientifiques et réalisé deux sorties pour des opérations de maintenance de l'ISS.

Son collègue et commandant de bord du Soyouz, Oleg Novitski, 45 ans, est un ancien pilote de l'armée de l'air russe, père de deux petites filles. Il avait déjà passé cinq mois sur l'ISS en 2012 et 2013. Il a cette fois effectué une cinquantaine d'expériences scientifiques pour l'agence spatiale russe Roskosmos.