Modifié

Ces villes sont si polluées qu'y faire de l'exercice fait plus de mal que de bien

Des cyclistes transportent des paniers de fruits et légumes dans les rues d'Allahabad, en Inde, l'une des villes les plus polluées du monde. [Rajesh Kumar Singh - AP Photo/Keystone]
Des cyclistes transportent des paniers de fruits et légumes dans les rues d'Allahabad, en Inde, l'une des villes les plus polluées du monde. [Rajesh Kumar Singh - AP Photo/Keystone]
Se rendre au travail à vélo, c'est bon pour la santé. Souvent, mais pas toujours, tempère une étude. Dans certaines villes, la pollution de l'air est telle que les dommages sanitaires dépassent les bénéfices.

Trois villes dans le monde - Zabol en Iran, Gwalior et Allahabad en Inde - sont tellement polluées en particules fines que les méfaits en termes de santé d'une demi-heure de vélo par jour dépassent les bienfaits, selon une étude publiée dans le journal Preventive Medicine et relayée lundi par le Guardian.

Aucune ville occidentale touchée

Pour une heure de vélo par jour, les habitants de 15 villes dans le monde (cf. encadré) sont dans cette situation paradoxale - principalement en Inde, en Chine et en Arabie saoudite. Et la conclusion reste valable pour d'autres types d'exercices avec la même intensité, par exemple la course à pied.

Selon l'étude - qui ne prend en compte que les particules les plus fines et non les particules plus grandes ou les autres polluants comme l'ozone ou l'oxyde d'azote des moteurs diesel -, cela ne se vérifie que dans les "plus extrêmes concentrations de pollution de l'air". A ce titre, aucune ville occidentale n'est concernée.

dk

Publié Modifié

Les 15 villes les plus touchées

1) Zabol (Iran)
2) Gwalior (Inde)
3) Allahabad (Inde)
4) Riyad (Arabie saoudite)
5) Al-Jubayl (Arabie saoudite)
6) Patna (Inde)
7) Raipur (Inde)
8) Bamenda (Cameroun)
9) Xingtai (Chine)
10) Baoding (Chine)
11) Delhi (Inde)
12) Ludhiana (Inde)
13) Dammam (Arabie saoudite)
14) Shijiazhuang (Chine)
15) Kanpur (Inde)