Modifié

Le vaccin contre Ebola présenté par l'OMS avait été testé à Genève

Enfin un vaccin contre Ebola [RTS]
Enfin un vaccin contre Ebola / 19h30 / 1 min. / le 23 décembre 2016
Un vaccin contre le virus Ebola est efficace "jusqu'à 100%", a annoncé vendredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Le produit développé au Canada et testé à Genève pourrait être commercialisé dès 2018.

Il n'y a eu aucun cas d'Ebola parmi les quelque 6000 personnes qui ont reçu ce vaccin l'an dernier, en Guinée, contre 23 cas dans le groupe non vacciné. Tels sont les résultats de l'essai conduit par l'OMS avec le ministère de ce pays et des partenaires internationaux.

"Ce qui suggère fortement que le vaccin est très efficace et pourrait avoir une efficacité jusqu'à 100%", a déclaré à l'AFP le Dr Marie-Paule Kieny, sous-directrice générale à l'OMS. Son équipe de chercheurs a calculé qu'en cas de pleine épidémie, il y a 90% de chances que le vaccin, baptisé rVSV-ZEBOV, soit à plus de 80% efficace.

"Finalement au bout de 40 ans, nous avons maintenant a priori un vaccin efficace contre la maladie Ebola", a commenté un scientifique américain indépendant Thomas Beisbert dans la revue médicale The Lancet qui publie vendredi les résultats finaux de l'essai.

Les HUG impliqués

"C'est une très bonne nouvelle", réagit Angela Huttner, infectiologue aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) interrogée par RTSinfo. "Les HUG ont participé à l'essai de phase 1 de ce vaccin pour vérifier la sécurité du produit et sa capacité à induire des anticorps pour inhiber le virus", précise-t-elle.

>> Lire: "J'ai testé le vaccin contre Ebola", la chronique d'un journaliste RTS

Afin de tester l'efficacité du produit, un essai devait toutefois être fait dans une zone affectée par le virus, soit en Afrique de l'Ouest, où 11'300 personnes ont perdu la vie lors de la récente épidémie partie du sud de la Guinée fin 2013.

Ce vaccin existait depuis 2002 mais il n'avait pas pu être testé faute d'entrain pour le financer

Angela Huttner, infectiologue aux HUG

Ces derniers tests, dont les résultats finaux viennent d'être confirmés, confirment que le vaccin rVSV-ZEBOV présente une efficacité de 100% au cours des 10 jours suivant son administration par injection intramusculaire chez une personne non infectée mais en contact avec des malades. De résultats préliminaires allant déjà dans ce sens d'une forte efficacité étaient parus en 2015.

"Ce vaccin existait depuis 2002 mais il n'avait pas pu être testé sur des humains faute d'entrain pour le financer", rappelle la doctoresse Angela Huttner. Et d'indiquer: "On appelle l'intervalle entre la création d'un produit et les tests sur les humains la vallée de la mort".

Il aura donc fallu des milliers de victimes pour accélérer le processus d'élaboration d'un vaccin efficace, et réveiller l'intérêt des groupes pharmaceutiques. Le vaccin rVSV-ZEBOV, dont la firme américaine Merck, a acquis les droits de commercialisation, pourrait être enregistré en 2018, après soumission du dossier aux autorités américaine (FDA) et européenne (EMA).

>> Voir aussi notre grand format: Ebola, les survivants: l'autre visage de l'épidémie

Juliette Galeazzi avec agences

Publié Modifié