Modifié

L'avion solaire SolarStratos dévoilé avant son envol pour la stratosphère

Présentation de l'avion solaire qui volera à une altitude de 25'000 mètres [RTS]
Présentation de l'avion solaire qui volera à une altitude de 25'000 mètres / 12h45 / 3 min. / le 7 décembre 2016
L'avion solaire, baptisé SolarStratos, a été dévoilé mercredi matin à l'aérodrome de Payerne. L'appareil a pour objectif de se rendre dans la stratosphère et tenter de battre le record d'altitude pour un avion solaire.

La mission SolarStratos vise à monter à 24'000 mètres d'altitude à bord du premier avion solaire biplace, d'une envergure de 25 mètres et d'un poids de 380 kg.

"Le but est de faire quelque chose qu'on ne peut pas réaliser avec les énergies conventionnelles", s'est réjoui le Neuchâtelois Raphaël Domjan, interrogé dans Le 12h30. "Aucun avion, à part les ballons et les fusées, ne peut aller à cette altitude. On veut démontrer que l'énergie solaire permet de réaliser des choses qu'on ne peut pas faire avec le fuel."

"Rêve d'Icare"

L'éco-aventurier estime qu'il y a encore environ un mois de travaux avant d'imaginer les premiers vols, qui devraient donc démarrer en février 2017 depuis l'aérodrome vaudois.

"Ca permet d'aller à un endroit extraordinaire, de voir la courbure de la terre et les étoiles en plein jour! C'est un peu le rêve d'Icare, si ce n'est qu'on ne doit pas se brûler les ailes. Et on pourra tester la technologie dans des conditions extrêmes."

Raphaël Domjan, qui est aussi à l'origine du bateau solaire PlanetSolar, sera aux commandes des premiers vols dans la stratosphère. "On vous réserve quelques surprises avec notre avion, on a quelques idées de choses très sympas à faire et uniquement avec l'énergie solaire."

Lara Gross

Publié Modifié

A 24'000 mètres sans parachute

Egalement interrogé dans l'émission CQFD, Raphaël Domjan a abordé les questions de sécurité. "On est au-dessus de la ligne d'Armstrong de 19'000 mètres, ce qui veut dire que si on a un problème de dépressurisation sur la combinaison spatiale, c'est la mort immédiate. Mais toute aventure comporte des risques."

Les premiers vols dans la stratosphère devraient se faire en 2018. Et le Neuchâtelois d'ajouter: "Depuis 24'000 mètres, nous n'aurons pas de parachute. Il faudrait une combinaison spatiale, mais c'est trop lourd. Il n'y aura pas de plan B."

>> Ses propos dans l'émission CQFD:
Raphaël Domjan prévoit son vol solaire stratosphérique en 2018. [Laurent Gillieron - key]Laurent Gillieron - key
Présentation de l'avion SolarStratos / CQFD / 9 min. / le 7 décembre 2016