Modifié le 08 septembre 2016

Un dizième des terres sauvages ont disparu en deux décennies

La principale cause de la disparition des terres vierges est le défrichage mené à des fins d'exploitation, comme ici en Amazonie.
La principale cause de la disparition des terres vierges est le défrichage mené à des fins d'exploitation, comme ici en Amazonie. [Paulo Whitaker - ]
Les terres vierges disparaissent de la surface de la Terre à un rythme alarmant, soulignent des chercheurs dans une étude parue jeudi. Dix pour cent des régions sauvages ont été perdues au cours des 20 dernières années.

L'Amérique du Sud, qui a perdu 30% de terres vierges, et l'Afrique, qui a en perdu 14%, sont les continents les plus touchés, notent les scientifiques selon qui la principale cause de cette disparition est le défrichage mené à des fins d'exploitation.

Dans un article publié par la revue Current Biology, les chercheurs expliquent avoir cartographié les régions sauvages dans le monde, à l'exclusion de l'Antarctique, puis comparé les résultats avec une carte de 1993 basée sur les mêmes critères.

Plus de 3 millions de km2 de terres sauvages ont disparu

Ils ont observé que 30,1 millions de km2 restaient sauvages, c'est à dire intacts sur les plans biologique et écologique sans perturbation notable due à l'homme. Depuis l'estimation de 1993, 3,3 millions de km2 de régions sauvages ont disparu.

Les pertes de ces deux dernières décennies ont été particulièrement fortes en Amazonie et en Afrique centrale. "C'est incroyablement triste car on ne peut pas récupérer ces endroits", relève le rapporteur de l'étude.

reuters/ptur

Publié le 08 septembre 2016 - Modifié le 08 septembre 2016