Modifié le 12 juillet 2016 à 10:23

Plus de 140'000 mails envoyés pour sauver le Blue Hole du Belize

Le célèbre Blue Hole du Belize.
Le célèbre Blue Hole du Belize. [AP Photo/Belize Tourist Board - Keystone]
A l'appel du WWF, un total de 143'951 personnes ont écrit un e-mail au Premier ministre du Belize pour lui demander de protéger le récif coralien du pays, dont fait partie le célèbre Great Blue Hole.

Le WWF indique dans un communiqué publié mardi que les signataires des mails demandent aux autorités du Belize d'interdire les forages pétroliers offshore sur ce site. La section suisse de l'organisation écologique précise que 20'000 paraphes proviennent de Suisse.

Inscrite au Patrimoine mondial de l'Unesco, la barrière de corail du Belize est menacée de destruction par l'activité industrielle, que ce soient les forages, les constructions côtières, la pollution de l'eau d'origine agricole ou la destruction de la mangrove.

1400 espèces concernées

Le célèbre Blue Hole et le récif qui l'entoure abritent quelque 1400 espèces animales et végétales aujourd'hui menacées. Le WWF entend ainsi profiter de la réunion annuelle de l'Unesco, actuellement à Istanbul, pour demander des engagements concrets pour sa protection.

Le WWF précise aussi que les populations locales, qui dépendent de la pêche et du tourisme, sont aussi menacées par ces actions industrielles.

boi

Publié le 12 juillet 2016 à 10:19 - Modifié le 12 juillet 2016 à 10:23

Une attraction touristique

Attraction touristique majeure au Belize, le Great Blue Hole est un trou quasiment circulaire d'une diamètre de 300 mètres et d'une profondeur de 124 mètres. Ce petit atoll est situé à 80 km du continent.

Rendu célèbre et cartographié par le commandant Cousteau dans les années 70, il est devenu un emplacement privilégié des plongeurs.