Modifié le 01 juillet 2016 à 11:36

Des cellules souches utilisées dans des soins non autorisés aux Etats-Unis

De plus en plus de gens envisagent des traitements à base de cellules souches alors qu'ils ne sont qu'expérimentaux.
De plus en plus de gens envisagent des traitements à base de cellules souches alors qu'ils ne sont qu'expérimentaux. [Rebecca Cook - Reuters]
Quelque 570 cliniques aux Etats-Unis proposent des soins basés sur des cellules souches qui n'ont pas été autorisés par l'Agence américaine des médicaments (FDA), selon une enquête publiée vendredi.

Plus de 350 entreprises sur le territoire américain leur vendent directement ces soins qui peuvent présenter des dangers, révèle l'enquête dont les résultats paraissent dans la revue Cell Stem Cell. La Californie est l'Etat où le plus de cliniques vendent ces traitements, dont 18 à Beverly Hills, le quartier chic de Los Angeles.

"Ce marché explose et je ne pense pas qu'on était conscient de son étendue", note Leigh Turner, co-auteur et membre du Centre de bioéthique de l'université de Minnesota.

Sûreté encore à prouver

Une porte-parole de la FDA a indiqué que "l'agence est préoccupée par le fait que l'espoir suscité chez des patients par des traitements dont la sûreté et l'efficacité restent à démontrer pourrait les rendre vulnérables à des sociétés ou individus sans scrupule".

L'agence enjoint "les personnes qui envisagent une thérapie avec des cellules souches de s'assurer qu'elles ont été approuvées ou vont faire l'objet d'un essai clinique réglementé par la FDA".

agences/ther

Publié le 01 juillet 2016 à 11:16 - Modifié le 01 juillet 2016 à 11:36