Modifié le 30 avril 2016 à 10:02

Mordue de câbles, une fouine sabote l'accélérateur de particules du CERN

L'accélérateur de particules du CERN reprend du service après deux ans d'inactivité.
L'accélérateur de particules du CERN photographié en 2013. [Denis Balibouse - Reuters]
Une fouine a provoqué vendredi une panne dans le plus grand accélérateur de particules au monde, au CERN à Genève. Le petit animal s'était introduit dans le LHC et y a perdu la vie carbonisé.

Le Large Hadron Collider (LHC) a connu une "perturbation électrique sévère vendredi à 05h30", a annoncé l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) dans son rapport quotidien d'activité.

Le CERN a précisé que la panne était due à "un court-circuit provoqué par une fouine" sur le collisionneur. Un transformateur de 66 kilovolts a été endommagé ("short circuit caused by fouine on 66kv transformer" en "franglais" dans le texte).

Plusieurs jours pour les réparations

Interrogé par la BBC, Arnaud Marsollier, porte-parole du CERN, a déclaré que les réparations prendraient plusieurs jours. Fin tragique pour le mammifère aventurier: la fouine n'a pas survécu au choc électrique.

"Ce n'est pas la meilleure semaine pour le LHC!", a reconnu l'organisation dans son rapport. Ce n'est pas la première fois qu'un animal s'attaque au collisionneur, rappelle de son côté la radio américaine NPR. Un oiseau avait déjà bloqué le LHC en 2009, probablement en y jetant un bout de pain.

afp/tmun

Publié le 30 avril 2016 à 10:01 - Modifié le 30 avril 2016 à 10:02

Un anneau de 27 kilomètres

Le collisionneur du CERN, situé à la frontière franco-suisse, comprend un tunnel en forme d'anneau de 27 kilomètres.

Il est le plus puissant accélérateur de particules au monde et a notamment permis de confirmer l'existence du boson de Higgs en 2012, considéré comme la clé de voûte de la structure fondamentale de la matière. Il pourrait percer d'autres mystères de la composition de l'Univers.