Modifié le 04 avril 2016 à 18:04

Le satellite CHEOPS va emporter 888 dessins d'enfants suisses dans l'espace

Plus de 800 enfants suisses verront leur dessin s'envoler vers l'espace grâce à CHEOPS.
Plus de 800 enfants suisses verront leur dessin s'envoler vers l'espace grâce à CHEOPS. [esa - DR]
CHEOPS, le satellite de l'agence spatiale européenne, emportera 888 dessins d'enfants de Suisse lors de son lancement fin 2017. Au total, 3000 dessins d'enfants de pays impliqués dans la mission partiront dans l'espace.

La collecte de dessins sur le thème de l'espace a connu un franc succès, a annoncé lundi l'Université de Genève. Celle-ci collabore au projet avec l'Université de Berne, le Centre spatial suisse de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne et l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich. Le projet recevra le soutien d'instituts d'autres pays européens.

"Les 888 dessins de Suisse ont été retenus dans l'ordre d'arrivée", a précisé Pierre Bratschi, astronome à l'Observatoire de Genève. L'objectif était de sensibiliser les enfants et la population au fait que la Suisse va envoyer son premier satellite dans l'espace.

Quelques dessins choisis pour être envoyés dans l'espace.
Quelques dessins choisis pour être envoyés dans l'espace. [ESA / Université de Berne - DR]

Ces prochains six mois, la Haute Ecole Spécialisée bernoise à Berthoud miniaturisera et gravera les 3000 dessins sélectionnés sur deux plaques de métal de 50 cm2. Celles-ci seront fixées sur le satellite CHEOPS.

Les enfants peuvent consulter le site du projet pour savoir si leur dessin voyagera dans l'espace:

>>Voir aussi la carte ci-dessous:

ats/sbad

Publié le 04 avril 2016 à 17:50 - Modifié le 04 avril 2016 à 18:04

Observer les étoiles

CHEOPS est l'acronyme de CHaracterizing ExOPlanet Satellite. Le satellite sera équipé d'un télescope d'un mètre et demi de long et d'un diamètre de 30 centimètres. Il sera mis en orbite à une altitude de 800 kilomètres, sur la frontière jour/nuit, afin d'observer quelque 500 étoiles particulièrement lumineuses pendant trois ans. Il devra aussi caractériser leurs planètes.