Publié

Des scientifiques chinois créent du sperme de souris en laboratoire

Des souriceaux tout à fait normaux sont nés de ce sperme créé en laboratoire. (image d'illustration) [AP Photo/Robert F. Bukaty - Keystone]
Des souriceaux tout à fait normaux sont nés de ce sperme créé en laboratoire. (image d'illustration) [AP Photo/Robert F. Bukaty - Keystone]
Des chercheurs chinois sont parvenus à créer du sperme de souris in vitro. Cette avancée suscite l'espoir de développer un nouveau traitement de l'infertilité, qui affecte jusqu'à 15% de couples.

Ces chercheurs ont manipulé des cellules-souches embryonnaires de rongeurs pour qu'elles deviennent des cellules reproductrices similaires à celles formant le sperme. Ils les ont ensuite injectées dans un ovocyte qui a produit des embryons, implantés à leur tour dans des souris femelles. Celles-ci ont donné naissance à des souriceaux totalement normaux.

"Reproduire des cellules germinales (lire encadré) in vitro demeure le principal objectif de la médecine de la reproduction", souligne Jiahao Sha de la faculté de médecine de Nankin en Chine, coauteur de l'étude publiée dans"Cell Stem Cell".

Prudence

Saluant cette avancée, plusieurs scientifiques se sont montrés prudents quant à l'application potentielle chez les humains.

"Bien que cette étude représente une avancée significative, il reste des problèmes avant de pouvoir reproduire les résultats dans le système humain de reproduction, différent et plus complexe que celui des souris", note Darren Griffin, professeur de génétique au Royaume Uni.

ats/sbad

Publié

Cellules germinales, kesako?

Les cellules germinales proviennent des cellules-souches et sont à l'origine de la formation des cellules reproductrices: les spermatozoïdes chez l'homme et les ovocytes pour la femme. Ces cellules contiennent toute l'information génétique d'un individu qu'elles transmettent à l'embryon.

L'une des principales causes de l'infertilité masculine est l'incapacité à créer des cellules germinales dans les testicules, à travers un type de division cellulaire appelée la méiose, sans laquelle il n'est pas possible de former du sperme viable, expliquent les biologistes.

Plusieurs études ont déjà fait part de la création réussie de cellules germinales à partir de cellules-souches, mais sans pleinement en évaluer la viabilité ou démontrer que toutes les phases-clés de la méiose s'étaient bien produites.

Pas une première

Une start-up française avait déjà annoncé avoir réussi cette exploit en septembre dernier. Mais sans publication dans une revue scientifique agréée, ce qui avait fait douter les experts dans le milieu. (voir les vidéos ci-dessous)