Modifié le 01 février 2016 à 10:35

L'EPFL met au point un robot capable de saisir un oeuf

La pince permet de saisir des objets fragiles de formes diverses grâce à l'électro-adhérence.
La pince permet de saisir des objets fragiles de formes diverses grâce à l'électro-adhérence. [EPFL/Alain Herzog - DR]
Une pince robotique inédite pouvant saisir des objets fragiles aussi bien qu'une main humaine a été présentée par un groupe de recherche de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) lundi.

Des scientifiques de l'EPFL ont inventé un nouveau type de pince, constituée de caoutchouc et d'électrodes, pouvant saisir des objets de forme arbitraire aussi délicats qu'un oeuf ou une feuille de papier.

Et cela grâce à l'adhérence électro-statique, une force qui fonctionne de la même manière que lorsqu'on frotte un ballon sur ses cheveux pour le coller contre un mur, explique le communiqué de l'EPFL lundi.

Pouce-index

La pince agit comme une paire de doigts pouce-index. Elle pourrait trouver des applications dans l'industrie alimentaire ou pour capturer des débris dans l'espace.

Lorsque du courant électrique circule, les électrodes se penchent vers l'objet, imitant une fonction musculaire. Elles peuvent porter 80 fois leur poids. Le bout de la pince en caoutchouc se comporte comme des doigts qui s'adaptent à l'objet.

"C'est la première fois que l'électro-adhérence et la robotique sont associées pour saisir des objets", estime Jun Shintake, doctorant EPFL et auteur principal de la recherche.

>> La vidéo explicative de l'EPFL (en anglais):

sbad

Publié le 01 février 2016 à 09:28 - Modifié le 01 février 2016 à 10:35

Plus précis que des pinces pneumatiques

Il existe déjà d'autres types de pinces douces. Celles-ci sont généralement contrôlées de manière pneumatique, mais elles échouent le plus souvent à saisir des objets fragiles si l'on ne leur a pas décrit préalablement la forme de l'objet. Elles se sont de même avérées incapables de manipuler des objets plats ou déformables.